Archive for février, 2007

VOIR GRANDIR SON ENFANT EN COLLECTIVITE

vendredi, février 23rd, 2007

Dimanche 4 Mars 2007 – Bonne Fête Mamoune !!!!

vendredi, février 23rd, 2007

Le Dimanche 4 Mars la fête des grands-mères (pffff…grandes,…elles sont en général toutes petites, enfin…plus on grandit et plus elles deviennent mini).

On les appelle Mamies, Mamounes mais jamais Mémés !!! oh non c’est trop vieillot, faut dire que les 20 plus belles années des Mamies c’est entre 40 et 42 ans, mystère de la condition féminine les compteurs se figent pendant les décimales paires…

Avant elles nous faisaient des confitures aujourd’hui ce sont elles qui nous amènent au Mac Do en tout cas qu’elles soient d’hier ou d’aujourd’hui…On les aime, On les aime, On les aime, …grand comme ça !!!

Bonne fête les Mamounes !!!

Vos Pichounets

Télé-Assistance Départementale

vendredi, février 23rd, 2007
LA TELE-ASSISTANCE DEPARTEMENTALE  

Parce que votre sécurité nous est très chère,le Conseil général des Alpes-Maritimes vous offre ce collier qui n’a pas de prix…
Dans le cadre du “Plan Seniors 06” et de sa politique volontariste de maintien à domicile, le Conseil général a décidé d’aider les personnes âgées et les adultes handicapés, isolés et à domicile,à s’équiper de la télé-assistance.
Le principe est très simple : vous portez en permanence, comme un médaillon, un petit émetteur.
Relié téléphoniquement, 24 h sur 24, à un service d’aide à distance.
Ce système pratique et fiable vous assure, chez vous, une totale sécurité au quotidien.
En cas de problème, une simple pression du doigt sur votre médaillon vous permet d’être rapidement en contact
avec la centrale d’aide sans que vous ayez à décrocher votre téléphone.

SERVICE TELE-ASSISTANCE AU : 04 97 18 78 18
Grâce à ce service, vous bénéficiez d’une écoute 24 H sur 24 et de l’assurance d’être secouru en cas de détresse.
Plusieurs systèmes de télé-assistance fonctionnent sur le département des Alpes-Maritimes :
• Une allocation forfaitaire, d’un montant de 20 € (valeur 2005) pour le financement d’une télé-assistance à domicile, mise en œuvre par le Conseil général des Alpes-Maritimes. Vous devez alors choisir votre prestataire parmi une liste de sociétés ayant signé la charte qualité établie par le Conseil général.
• D’autres systèmes proposés par des prestataires privés.

POUR EN BENEFICIER, IL SUFFIT :
• D’être une personne âgée de 60 ans et plus.
• Si vous avez moins de 60 ans, d’être handicapé (reconnu par la COTOREP ou attesté par la perception d’une pension ou d’une rente d’invalidité).
• D’être français ou ressortissant de la communauté économique européenne. Les personnes étrangères doivent attester d’un titre de séjour en cours de validité, exigé pour résider régulièrement en France.
• De résider dans les Alpes-Maritimes depuis au moins trois mois à la date de la demande, dans un domicile privé
(ne peuvent pas y prétendre les personnes hébergées en établissement ou accueillies chez un particulier agréé).
• De vivre seul, ou avec une personne dans l’impossibilité de vous assister.
• D’avoir des revenus mensuels n’excédant pas 1 579 euros (pour l’année 2005).
Pour le calcul des revenus, il sera tenu compte du revenu net imposable du dernier avis d’imposition, auxquels se
rajoutent, le cas échéant, les revenus des capitaux mobiliers soumis au prélèvement libératoire. Si le demandeur ne vit
pas seul, il sera tenu compte des revenus du couple ou d’être bénéficiaire de l’APA : dans ce cas, vous bénéficiez
sans condition de ressources de l’allocation forfaitaire de télé-assistance, sous réserve :
– que le plan d’aide que vous a proposé l’aide médico-sociale, préconise l’installation d’une télé-assistance,
– que vous en fassiez la demande.

Quelles sont les formalités à accomplir ?
Si vous relevez de l’allocation forfaitaire pour une télé-assistance à domicile mise en œuvre par le Conseil général des Alpes-Maritimes, vous pouvez retirer votre demande auprès :
• des Circonscriptions d’Action Médicale et Sociale du Conseil général (CAMS),
• des mairies et Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS),
• des Centres Locaux d’Information et de Coordination (CLIC).

LISTE DES PIECES JUSTIFICATIVES A FOURNIR
La demande sera déclarée complète au vu des copies de justificatifs suivants :
• une pièce d’identité,
• pour les personnes de moins de 60 ans : un justificatif de votre handicap,
• pour les personnes de nationalité étrangère : un justificatif de séjour régulier,
• pour les personnes placées sous un régime de protection : le jugement,
• le dernier avis d’imposition ou de non-imposition,
• un relevé bancaire ou postal, au nom du bénéficiaire.

OUVERTURE DU DROIT
Si vous remplissez les conditions requises, cette allocation forfaitaire peut vous être attribuée à compter du 1er jour de réception de votre dossier déclaré complet par les services du Conseil général des Alpes-Maritimes.
Un contrôle sur l’utilisation de l’allocation sera systématiquement effectué dans les trois mois qui suivent son attribution

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
• Il n’est pas fait appel aux possibilités contributives de vos obligés alimentaires.
• L’allocation forfaitaire de télé-assistance qui est versée ne fait l’objet d’aucune récupération sur votre succession, ni en cas de donation ou legs.
Pour toute information plus précise, les services concernés peuvent être contactésà l’adresse suivante :
Conseil général des Alpes-Maritimes
Direction de la Santé et des Solidarités
Service de l’Aide Sociale aux Adultes et aux Personnes Handicapées – Télé-assistance
BP 3007 06201 Nice cedex 3 – Téléphone : 04 97 18 78 18

LE SAVIEZ-VOUS ?
Les yeux, les oreilles, les articulations, les pieds, les muscles… tous ces éléments du corps humain nous aident à tenir debout et à garder l’équilibre. Une chute peut sembler un accident bénin, elle peut également avoir des conséquences graves et vous amener à perdre votre autonomie.
Il ne faut pas perdre ses automatismes de marche, d’équilibre et de relevé du sol.
Une chute est souvent un accident bénin, mais peut aussi avoir des conséquences graves, allant jusqu’à la perte de l’autonomie.
PERTE D’EQUILIBRE : QUELS SONT LES SIGNES QUI ALERTENT ?
• Vous avez de petits troubles de l’équilibre, des vertiges ?
• Des étourdissements quand vous vous relevez ?
• La sensation que vos jambes se dérobent sous votre poids ?
• Des problèmes de vue ?
• Prenez-vous des médicaments qui peuvent entraîner des pertes d’équilibre, de vigilance, des malaises?
• Vous levez-vous la nuit pour aller aux toilettes ?
• Votre appartement est-il « à risque » ?
• Avez-vous peur de tomber ?
• Êtes-vous tombé au cours de ces derniers mois ?

CONDUITE A TENIR
CONSULTEZ VOTRE MEDECIN SI VOUS AVEZ REPONDU OUI A PLUSIEURS DES QUESTIONS. Il un examen général ainsi qu’un bilan de votre équilibre et vous conseillera éventuellement des médicaments, une rééducation, un changement de lunettes…
Testez vous-même votre équilibre (toujours en présence de quelqu’un de votre entourage):
Est-ce que je peux :
• me lever d’une chaise sans appui avec les mains ?
• faire cinq pas les yeux fermés ?
• garder un pied levé 5 secondes ?
• m’asseoir par terre et me relever ?

IDEES FAUSSES A COMBATTRE
FAUX
Il est normal de tomber en vieillissant / Cela n’arrive qu’aux autres / Je suis tombé, donc je ne dois plus marcher.
VRAI
La chute n’est pas une fatalité. Tout le monde peut tomber. Après une chute, il faut reprendre une activité normale dans toute la mesure du possible.