Archive for avril, 2007

SPECTACLE

lundi, avril 30th, 2007

 

L’association des amis des enfants, en partenariat avec CCMT-NICE, présente :

 

« SPECTACLE A LA CITADELLE DE VILLEFRANCHE SUR MER »

SAMEDI 19 MAI 2007

DE MIDI A MINUIT

Avec la présence de Michel BOUJENAH

Productions et réalisations de jeunes talents de la région

 Entrée :10€ – reversés INTEGRALEMENT aux enfants du SOUDAN

Entrée gratuite pour les moins de 12 ans

Renseignements : 04 93 82 93 97 / 06 81 41 61 98

    

 

 

A.D.E contribue aux frais de fonctionnement
de centres d’urgence pour les enfants
des rues au SOUDAN
www.ade.asso.fr
04.93.82.93.97
06.81.41.61.98

 

 

 

Cabinet spécialisé en ressources humaines
et accompagnement du changement.
www.ccmt-nice.com
04.93.82.93.97
06.81.41.61.98

LA SALADA NISSARDA

vendredi, avril 27th, 2007

LES BEAUX JOURS SONT LÀ !
 C’EST LE RETOUR DES SALADES À VOTRE TABLE !
 

LA TRADITIONNELLE : LA SALADE NICOISE (6 Personnes)


INGREDIENTS :
– 5 belles tomates
– 1/2 oignon frais ou 3 cébettes
– 150 grammes de févettes fraîches petites
– 3 artichauts «violets»
– 1 petit poivron vert doux
– 1 boîte de thon de 120 grammes
– 3 anchois dessalés (six filets)
– 1 poignée d’olives noires de Nice
– 1 branche de basilic
– 3 œufs durs
– 1 concombre
– Sel, poivre
– Vinaigre de vin, huile d’olive

Préparation :
– Coupez les tomates en rondelles.
– Salez-les et réservez-les dans une assiette creuse afin qu’elles rendent un peu de leur eau.
– Epluchez le concombre et coupez-le en rondelles de 3 à 4 millimètres.
– Coupez l’oignon frais ou les cébettes afin d’en préserver les anneaux.
– Epluchez les févettes ;
– Parez les artichauts (enlevez les premières feuilles et la pointe et enlevez la barbe autour du coeur).
– Coupez le poivron en rondelles de 5 mm.
– Dans un grand plat creux, disposez avec goût les tomates, puis tous les autres éléments en terminant par les févettes, les olives et les œufs durs coupés en 4 ;
– Salez légèrement.
– Parsemez le plat du basilic finement ciselé.


Préparez votre vinaigrette :

Attention, de même qu’un bon musicien se reconnaît à sa manière pure de monter ses gammes, une vinaigrette réussie est le signe d’un cuisinier compétent.

–         Commencez par dissoudre dans un bol 3 pincées de sel fin dans 2 cuillerées à soupe de bon vinaigre de vin vieux en battant avec la fourchette comme pour une omelette.
–         Ajoutez doucement l’huile d’olive en continuant à battre le mélange. Les gouttes de vinaigre en suspension doivent rester de très petite taille.


–         Déposez ce mélange au dernier moment avant de servir.

LE 1er MAI

mardi, avril 24th, 2007

LE  1er  MAI  EST  UN  JOUR  FERIE*

C’EST LA FÊTE DU TRAVAIL

Depuis 1947, le 1er mai est un jour chômé et payé en France.

Traditionnellement ce jour est consacré aux défilés des syndicats dans les grandes villes.
C’est aussi un jour de fête pour le muguet, car la tradition populaire veut qu’on offre un brin de muguet comme porte bonheur.
 
Origine du premier mai :
La Fête du Travail
1793, le 24 octobre, dans son rapport sur le calendrier lu à la Convention, Fabre d’Églantine institue une fête du Travail, le 19 septembre.
Saint-Just, dans les Institutions républicaines, établit des fêtes publiques le 1er de chaque mois.
La fête du Travail aura lieu le 1er pluviôse (20 ou 31 janvier.).
1848 la Constitution institue une fête du Travail dans les colonies pour effacer les dégradations dues à l’esclavage, elle est fixée au 4 mars (abolition de l’esclavage en France et dans les colonies).
En 1886, aux Etats-Unis, à Chicago, des émeutes ont éclaté car les ouvriers ne voulaient plus travailler plus de 8 heures par jour.
1889, le Congrès international socialiste de Paris adopte le premier mai comme jour de revendication des travailleurs. Sur proposition de Raymond Lavigne (né 17-2-1851), le Congrès décide d’organiser une manifestation internationale à date fixe pour que le même jour les ouvriers demandent la journée de 8 h.
Le premier mai est choisi, l’American Federation of Labor l’ayant déjà adopté.
1890, en France, dans les tracts appelant à la manifestation, l’idée d’une fête du travail est souvent associée à la revendication pour les 8 h (sans doute pour entraîner plus de monde).
Importantes manifestations à Paris, dans 138 villes de province et dans le monde (All., Autriche-Hongrie, Roumanie, Belgique, Hollande, Italie, Pologne, Espagne, G.-B., Suède, Norvège, Danemark, USA).
Plusieurs congrès nationaux conseillent que cette manifestation soit renouvelée
En 1891, manifestations à l’étranger, en France, à Fourmies (Nord), l’armée tire sur la foule : 10 morts.
Le Congrès international socialiste de Bruxelles donne au premier mai son caractère annuel et international. Il sera célébré chaque année à partir de 1892.
1906 en France lors du 1er mai, manifestation violente pour obtenir la journée de 8 h. A Paris, 800 arrestations et nombreux blessés.
1919, le 25 avril, loi rendant obligatoire la journée de 8 h.
Le premier pour fêter ces 8 h, manifestation importante à Paris, nombreux blessés.
1937 : premier mai, Front populaire, grande manifestation.
1941, le 12 avril loi consacrant le 1er mai comme fête du Travail et de la Concorde sociale (chômé, sans perte de salaire, mais 50 % de celui-ci sera versé au Secours national).
1947, le 29 avril : Le 1er Mai est déclaré jour chômé et payé (donc légalement il n’existe pas de fête du Travail en France, mais un jour férié).
  
 
LE   MUGUET   DU   1er   MAI :
Le premier mai, c’est aussi la fête du muguet cueilli en forêt en famille.
C’est un porte-bonheur car c’est la fleur qui symbolise le BONHEUR.

En 1890, lors du premier mai, les manifestants portent un petit triangle rouge, symbole de la division de la journée de travail en « trois huit  » :
travail, sommeil, loisirs.
Plus tard, ils fleuriront leurs boutonnières d’églantines, symbole de la foi en la Révolution et fleur traditionnelle du nord de la France (d’où le surnom donné aux socialistes vers 1900 : les églantinards).
1907, lors du 1er mai,  le muguet, fleur traditionnelle de l’Ile-de-France (Chaville, Meudon), apparaît.
1936, au 1er mai, on vend des bouquets de muguet cravatés de rouge.  
 

* Source: http://www.joyeuse-fete.com/premiermai.html

BIEN DORMIR

jeudi, avril 19th, 2007

10 conseils pour bien dormir*
 

Quelques bons réflexes et règles de base peuvent suffire pour passer des nuits plus sereines. Repas du soir, aménagement de la chambre… apprenez à déjouer les pièges qui nuisent à l’endormissement et à la qualité de votre sommeil.
 

1- Doucement avec les excitants
Le soir, réduisez café, thé, vitamine C, cola et cigarette dont les effets stimulants peuvent perturber l’endormissement. Attention aussi aux médicaments antimigraineux et antidouleur, à base de caféine, utilisés notamment pour traiter les rhino-pharyngites.
 

2- Une alimentation sous contrôle
Elle peut devenir une alliée du sommeil. Essayez de consommer régulièrement, des aliments riches en vitamine B (poisson, soja, fruits secs, céréales). Le calcium et le magnésium aussi favorisent le sommeil grâce à leur action calmante sur le système nerveux. On trouve le calcium surtout dans les laitages et le magnésium dans le chocolat, les fruits et légumes secs.
On peut doper son taux de mélatonine, qui synchronise l’organisme aux rythmes de l’environnement, en consommant, sans excès, des aliments comme le radis, le maïs, le gingembre et l’orge.
 

3- Des soirées au calme
Privilégiez les activités relaxantes, comme un bain tiède au moins 2 heures avant le coucher, de la lecture, une tisane…
 

4- Repas trop copieux et alcool… oubliés
Le travail de digestion gêne le sommeil, et l’alcool, par son action sur le cerveau, en altère la qualité.
 

5- Le lit réservé au dodo…
…et aux ébats amoureux. Evitez au maximum les activités perturbatrices : regarder la télévision, travailler ou manger dans votre lit.
 

6- Une chambre aérée
Dormez dans une pièce ni trop chaude, ni trop froide. La température idéale : 19 °C environ.
 

7- A l’écoute des signaux du sommeil
Tenez compte des bâillements, picotements des yeux…qui précédent l’endormissement. Ils permettent de respecter ses propres rythmes biologiques. Il ne sert à rien de vouloir dormir si l’on n’a pas sommeil.
 

8- Un rythme régulier
Il est préférable de se coucher et de se lever à heures fixes. En faisant la grasse matinée pour récupérer d’une mauvaise nuit, on prend surtout le risque de se décaler.
 

9- Ne vous obligez pas à dormir
Inutile de rester au lit plus de 30 minutes à se tourner et à se retourner. Il vaut mieux se lever, lire, ou boire un verre d’eau… Et retourner au lit dès qu’on se sent à nouveau gagné par le sommeil.
 

10- Pas de sieste…
… si on a des difficultés à s’endormir car on risque de ne plus trouver le sommeil le soir.
 

* Source www.femmeactuelle.fr
Par Catherine Viot,
 

ELECTIONS

jeudi, avril 19th, 2007

Dimanche 22 avril 2007 n’oubliez pas d’aller voter!

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, contactez la mairie au

04-93-76-33-33.

SAISON DE L’ASPERGE

mardi, avril 17th, 2007
L’ASPERGE DANS TOUS SES ETATS
                        


Depuis le 5 mars, elle a pointé le bout de son nez sur les étals de nos marchés.
Qu’elle soit blanche fondante, verte croquante ou violette raffinée, l’asperge nous botte !
 
Apprenons à la connaître
Originaire de l’est du bassin méditerranéen, l’asperge faisait déjà, en son temps, le régal des pharaons. Longtemps réservée aux plus fortunés, elle est aujourd’hui à la portée de toutes les bourses, avec un prix au kilo d’environ 6 euros.
      

Pourquoi ses différentes variétés varient de teinte ?
Blanche, elle n’a pas vu la lumière du jour ;
Verte, elle a poussé à l’air libre.
Violette, elle, s’avère être une asperge blanche que l’on a laissé s’échapper de sa butte pour profiter de quelques rayons de soleil.
 

 

Avec seulement 25 kcal/100g, ce légume printanier fait les délices de celles qui surveillent leur ligne de près. Ses fibres (9g/100g) et ses propriétés diurétiques permettent d’améliorer le transit intestinal et d’éliminer les toxines stockées pendant l’hiver.
 

Source intéressante de potassium (270 mg/100g), l’asperge regorge également de calcium (20 mg/100g), de magnésium (12 mg/100g) et de fer (1,1 mg/100g). Si les vertes et les violettes apportent beaucoup de vitamine C, ces dernières contiennent également de la vitamine B, géniale pour le renouvellement cellulaire.


****UNE MISE EN BOUCHE LEGERE****

Rigatonis aux asperges vertes:
250g de rigatonis (macaronis courts)
1 kg  d’asperges vertes
4 tomates – 4 filets d’anchois – 2 gousses d’ail
3 c.à soupe d’huile d’olive
Parmesan râpé – Sel – Poivre 
 
Préparation:
Epluchez les asperges et gardez-en les pointes (vous utiliserez les tiges pour une autre préparation: un velouté par exemple).
Ebouillantez les tomates et pelez-les. Coupez-les en 2 et pressez-les pour en éliminer les pépins.
Détaillez la chair des tomates en petits dés.
Faites chauffer 2 c.à soupe d’huile dans une petite sauteuse et mettez-y les anchois et l’ail épluché et pressé à revenir à feu doux pendant 2 à 3 minutes, en remuant.
Versez alors les dés de tomates et laisser cuire à petit feu 15 minutes.
Entre-temps, faites cuire les pointes d’asperges 10 minutes dans de l’eau bouillante salée. *
Plongez les pâtes dans un faitout rempli d’eau bouillante salée.
Egouttez les pointes d’asperges et passez-les rapidement sous un filet d’eau froide pour stopper la cuisson.
Egouttez les pâtes « al dente » et versez-les dans un plat de service. Arrosez-les du reste d’huile et mélangez.
Ajouter les pointes d’asperges et la sauce tomate et mélangez. Saupoudrez de parmesan et servez!


*Conseil micro-onde: vous pouvez faire cuire les asperges au micro-onde, à condition qu’elles soient bien fraîches et encore gorgées d’eau. Dans le cas contraire, ce type de cuisson dessèche et les rend ligneuses et dures. Pour les pointes, faire cuire en 2 fois et comptez 3 minutes environ dans un peu d’eau à couvert.

Cette préparation, inratable et très chic, se module à l’envie. Des poivrons marinés à la place des anchois pour une version plus douce, des pennes à la place des rigatonis pour une version plus familiale…
   

 AUTRES ENTREES POSSIBLES
Charlotte aux asperges
Spectaculaire, cette recette épate à tous les coups les belles-mères les plus pointilleuses. Servie en grande portion, elle peut même faire office de plat. Faute d’asperges vertes, on peut utiliser des violettes, à condition de ne pas trop les cuire.

Salade aux asperges blanches
Une composition fraîche et colorée à improviser pour les grandes tablées.

 
   

 ****UN PLAT TOUT EN RAFFINEMENT ****
Quiche aux asperges:
300g d’asperges blanches + 300g d’asperges vertes 
Pour la garniture:
250g de crème épaisse
1 oeuf + 3 jaunes
1 c. à café de farine 
50g d’emmental
10 brins de ciboulettes
Sel, poivre
 
 
Pour la pâte à tarte :
200g de farine
100g de beurre  + 10g pour le moule 
1 oeuf
1 c. à café de rhum
Sel

Préparation:
Préparez la pâte : placez dans un bol le farineet le beurre coupé en petits morceaux. Mélangez rapidement.
Ajouter le sel, l’oeuf et le rhum. Travaillez la pâte, formez ue boule, enveloppez-la d’un linge et laissez reposer 1h au frais.
Eliminez la base des tiges des asperges, puis épluchez-les avec un couteau économe.
Versez 2l d’eau dans une marmitte. Salez. Portez l’eau à ébullition. Liez les asperges en 2 botillons et plongez-les dans l’eau bouillante.
Faire cuire les asperges vertes 8 min. et 5 min. de plus pour les blanches.
Sortez-les de la marmite, rincez-les à l’eau froide. Coupez -les en morceaux de 10 cm environ. Laissez-les longuement égoutter. Préchauffer votre four sur Thermostat 7 (210°C).
Etalez la pâte et garnissez-en un moule beurré. Piquez le fond et les bordes avec une forchette. Couvrez d’une feuille d’aluminium et éparpillez des haricots secs sur le fond.
Faites pré-cuire la tarte 10 minutes et laissez-la refroidir.
Dans une jatte, mélanger les oeufs, la crème la c.à café de farine et la ciboulette ciselée. Salez et poivrez.
Retirez la feuille d’aluminium et les haricots. Répartissez l’emmental rapé sur le fond de la tarte. Disposez les morceaux d’asperges en étoile puis verser le mélange crème-oeufs.
Faire cuire 30 minutes jusqu’à ce que la quiche soit dorée et servez chaud ou tiède.

Les asperges vertes et blanches se marient dans cette quiche pour créer une association croquant-fondant des plus délicates.       

AUTRES PLATS POSSIBLES
Roti de veau aux asperges:
Créer la surprise en troquant les champignons de cette recette ultra-classique pour des asperges fondantes et parfumées.

Filet de truites aux asperges:
Une préparation légère et parfumée que l’on peut concocter aussi bien avec de la crème allégée.
   
   
  
 

  ****BON A SAVOIR****    
 

Pour assurer sa fraîcheur, vérifiez que le talon de l’asperge ne soit pas trop sec.   

Vous pouvez la conserver 3 jours dans le bac du frigo, plantée dans de l’eau. En revanche, elles ne se gardent pas une fois cuites.   

L’asperge, qui donne de l’amertume à tous les vins, s’accompagne généralement de vins secs et aromatiques: Sancerre, Xérès ou même vin jaune….  
  
   
   
 
   
*Source : www.femmeactuelle.fr 
Julie Destouches    
       
                                                                                                            

                                

      

 

SENIORS : LES RENDEZ-VOUS ESSENTIELS

mardi, avril 17th, 2007

 

MES RENDEZ-VOUS ESSENTIELS 

A PARTIR DE 70 ANS*

                

À cet âge, plusieurs pathologies peuvent coexister et une surveillance générale est conseillée.

 

Consultez votre généraliste en cas de problème. La surveillance de la tension est importante. Pour simplifier la situation, procurez-vous un autotensiomètre.

Faites contrôler votre vue une fois par an. Une éventuelle cataracte ou dégénérescence maculaire liée à l’âge est à rechercher, de même qu’un glaucome par la mesure de la tension oculaire. 

En cas de problème cardiaque avéré et d’hypertension, même traitée, un électrocardiogramme et une échographie cardiaque peuvent être préconisés.

Pour tous, surveiller un problème colorectal. Un dépistage organisé prévoit une recherche de sang dans les selles par le test Hémoccult tous les deux ans. Un nouveau test Hemocheck permet de vérifier la présence ou non de sang grâce à un papier test jeté dans la cuvette des toilettes après la selle. Un test positif exige un contrôle par une coloscopie.

 

 

Faites vérifier votre audition. La baisse de l’acuité auditive (presbyacousie) est fréquente et peut nécessiter un audiogramme à effectuer chez un médecin O.R.L.

Un bilan sanguin une fois par an, si nécessaire.

En cas de troubles de mémoire, des tests peuvent être recommandés pour évaluer leur importance.
 

CHEZ L’HOMME :

Surveiller la prostate. Le médecin généraliste doit procéder tous les ans à un toucher rectal et prescrire un dosage sanguin de PSA (antigène prostatique spécifique) en cas de risque familial.

CHEZ LA FEMME :
Surveiller les seins. Depuis 2004, un dépistage organisé pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale consiste à effectuer un examen clinique et une mammographie tous les deux ans (interprétée par deux experts).
 Une mammographie est conseillée tous les deux ans jusqu’à 75 ans.
L’ostéoporose est à surveiller en raison de risque de fracture pouvant être dangereux à cet âge.      

* source www.sante-mag.fr

HOMMAGE A LOÏC LEFERME

vendredi, avril 13th, 2007

http://loic.leferme.free.fr/ 

GESTES D’HYGIENE – TESTEZ-VOUS!

mardi, avril 10th, 2007

GESTES D’HYGIÈNE*

* source équilibre n°26


 

Les gestes d’hygiène les plus élémentaires sont souvent oubliés

TESTEZ VOUS !

  1. Combien de fois par jour vous lavez vous les mains ?
        

  2. Vous lavez vous les mains systématiquement après être allé aux toilettes ?
         

  3. Vous lavez vous les mains systématiquement avant de faire la cuisine?
         

  4. Vous lavez vous les mains systématiquement avant de vous occuper d’un enfant de moins de 6 mois?
         

  5. Vous lavez vous les mains systématiquement après avoir caressé un animal ?
         

  6. Vous lavez vous les mains systématiquement après avoir pris les transports en commun ?
         

  7. Vous lavez vous les mains systématiquement après vous être mouché ?
  8. RÉSULTATS :
    Sur 4 112  Français âgés de 18 à 79 ans interrogés, voila ce qu’il en ressort :
    –      90.3% des personnes disent se laver les mains au moins 5 fois par jour 
    –      97.5% le font après être allées aux toilettes
    –     95.7% le font avant de faire la cuisine
    –      81.7% le font avant de s’occuper d’un bébé de moins de 6 mois
    –      62.9% seulement effectuent ce geste après avoir caressé un animal 
    –      57.9% après avoir pris les transports.
    –     44.6% après s’être mouché : c’est là que la proportion chute le plus significativement. Et oui !!!!!

     Autres renseignements :
    Dans leur vie privée, les français semblent avoir adopté les bons réflexes en cas d’infection virale respiratoire :
    –      Ainsi une majorité s’abstient d’embrasser un bébé en cas de rhume (88.9%) et reste à son domicile en cas de grippe (63.4%).
    –      Toutefois peu de français évitent de fréquenter les lieux publics (40.3%) ou de prendre les transports en commun (28.4%)
            Seules les personnes âgées font figures d’exception.
            Inversement, les 18-24 ans ne sont que 17.3% à éviter les transports.
    –      Concernant le port du masque en cas de grippe, si 45.8% des personnes interrogées se déclarent prêtes à en faire usage chez elles, 33.8% seulement le porteraient à l’extérieur
    D’une manière générale voila ce qui ressort de l’enquête de 2006 sur les comportements et les perceptions d’hygiène des Français vis-à-vis des maladies virales respiratoires, menée par l’INPES en partenariat avec l’INVS :
    –                     Manque de sensibilisation des jeunes
    –                     Moindre application des gestes préventifs dans la sphère publique

BONNES ET MAUVAISES GRAISSES

mardi, avril 10th, 2007

CHOISISSEZ

LES BONS GRAS !!!

Manger moins gras, oui, mais à condition d’éliminer les mauvaises graisses et de privilégier les bonnes.
A l’évidence, les graisses posent problème. D’une part parce qu’elles sont très caloriques (9kcal contre 4kcal  pour les sucres et les protéines) et d’autre part, parce qu’il est simple de les stocker et que le corps est partisan du moindre effort. Il les laisse entrer sans trop protester ou du moins, lorsqu’il réagit, il est trop tard, le mal est déjà fait. Ce n’est pas le cas avec les autres nutriments (protéines et glucides) qui, eux, induisent un réflexe de l’organisme qui arrête la sensation de faim. Pour preuve, une expérience a démontré que des obèses à qui on donne à manger du yaourt repousse le pot bien plus tôt quand on y ajoute du sucre que quand on y ajoute des graisses. Celles-ci sont donc sournoises et hypercaloriques et ce n’est pas leur pire défaut.
 

Les matières grasses ça m’apporte quoi?
• Lipides : Acides gras saturés, et insaturés, cholestérol (uniquement dans les matières grasses d’origine animale)…
• Vitamine A
• Vitamine E
Principales sources
On distingue les matières grasses visibles (ou corps gras) et les matières grasses cachées, qui donnent une texture moelleuse et développent le goût des aliments.
Matières grasses visibles :
• Origine animale : beurre, crème fraîche, saindoux, lard, huile de poissons…
• Origine végétale : huiles, margarines.
 

Matières grasses cachées :
• Origine animale : viande (agneau, porc, cuisses de volaille), charcuterie (en-dehors du jambon), fromages, produits laitiers,  jaune d’oeuf, poissons gras
• Origine végétale : cacahuètes et fruits oléagineux, chocolat et dérivés, biscuits, snacks,
• Les viennoiseries et pâtisseries sont également une source de matières grasses cachées d’origine animale ou végétale.
Le meilleur moyen d’échapper aux graisses cachées est de consommer les aliments les plus basiques qui soient et surtout préparés maison.
Exemple : Les carottes râpées maison seront toujours préférables à celles pré emballées qui baignent dans la sauce.
Préférez toujours les plats les plus simples :

Exemple : mieux vaut du poisson que du poisson pané.
Environ 30 à 40 g de matières grasses pour l’assaisonnement ou la cuisson :
–  15 g de beurre le matin sur les tartines, et
–  1 cuillérée à soupe d’huile au déjeuner et au dîner.
Les snacks, biscuits et viennoiseries sont à consommer occasionnellement (pas plus d’1 fois par semaine) tandis que les poissons gras, quant à eux, doivent figurer au menu au moins une fois par semaine (sources d’oméga 3).
Même le + gras des poissons est moins gras que le morceau de viande le plus maigre !
Equivalences  Il y a autant de matières grasses dans :
• 15 g de beurre
• 15 g de margarine
• 1 cuillère à soupe d’huile
• 1,5 cuillères à soupe de crème fraîche 30% de matières grasses
• 120 g de saumon cuit à la vapeur
• 100 g de cuisse de poulet
• 2 oeufs au plat

Certaines graisses sont plus recommandables que d’autres. Cela tombe bien, ce sont exactement celles qui sont favorables à notre santé.
 

Bonnes habitudes
Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, il est conseillé de limiter la consommation des corps gras d’origine animale (beurre, crème) et de ne pas les faire cuire (à utiliser à froid ou en fin de cuisson).
Privilégiez les huiles de colza, d’olive et de noix pour l’assaisonnement, l’huile de tournesol pour l’assaisonnement et la cuisson et l’huile d’arachide pour la friture(à éviter au maximum, privilgiez les cuissons vapeurs, au four ou au micro ondes).
Mais surtout variez les huiles ET préférez les préparations maisons à celles du commerce.
 

Dans tous les cas, vous serez gagnant. Vos plats seront plus savoureux, beaucoup moins gras, provoqueront moins de fringales et seront en plus moins chers.