Archive for octobre, 2007

NAVETTE GRATUITE A VILLEFRANCHE

mercredi, octobre 31st, 2007

train.GIF
Mise en place d’une navette gratuite en soirée

La ville de Villefranche-sur-Mer va tester la mise en place d’une navette gratuite du 31 octobre au 4 novembre 2007 en soirée de 19h30 à 22h30 avec le petit train touristique. La mise en place de cette navette gratuite est destinée à faire utiliser par nos visiteurs le parking des Marinières et leur faire bénéficier ainsi de 400 places disponibles placées sous vidéosurveillance. Une fois garés les visiteurs ou les villefranchois pourront ainsi utiliser la navette gratuite pour se rendre au plus près de leurs commerces, restaurants ou lieux de promenade.

Cette opération sera accompagnée d’une campagne de communication dans la ville et dans la presse afin d’en informer le public et l’inciter ainsi à se rendre à Villefranche-sur-Mer.

Cette opération testée sur cinq soirées pendant les vacances de la Toussaint sera reconduite au regard de l’utilisation de la navette et de la satisfaction des utilisateurs et des commerçants. La mairie compte sur votre aide et celle de vos employés pour bien vouloir diffuser cette information à votre clientèle et l’inciter à utiliser ce dispositif. Des affiches et des tracts d’information sur ce dispositif vous sont distribués au bureau d’accueil de l’office de tourisme.

OFFICE MUNICIPAL DE TOURISME & DES CONGRES DE VILLEFRANCHE/MER
Jardin Binon – 06230 VILLEFRANCHE SUR MER (french Riviera – Côte d’Azur) – FRANCE
Tel : +33 (0)4.93.01.73.68 Fax : +33 (0)4.93.76.63.65
SITE : www.villefranche-sur-mer.com

LA LUMINOTHERAPIE

lundi, octobre 29th, 2007

ampoule.jpgLA LUMIERE QUI SOIGNE
Comme les plantes, notre organisme a besoin de lumière, au risque de s’étioler en cas de manque ! Et lorsque les jours sont trop courts, des séances de « luminothérapie » peuvent être la solution. Indispensable contre la dépression saisonnière, cette technique permet également de lutter contre d’autres troubles.
Aujourd’hui, les effets du manque de lumière sur l’organisme sont de mieux en mieux connus. Et il devient évident qu’en cas de « carence » lumineuse, il est urgent de faire le plein…

La luminothérapie pour chasser la dépression saisonnière

A l’approche de l’hiver, les cas de dépression saisonnière sont légions. Il est aujourd’hui établi que la cause de ce blues est principalement le manque de lumière. Troubles du sommeil, tristesse au réveil, irritabilité… une personne sur cinq éprouve ce mal. Outre les traitements classiques, reposant sur la psychothérapie et certains médicaments, il est essentiel de combler le manque de lumière. C’est dans ce but qu’a été inventée la luminothérapie, également appelée luxthérapie. Le principe : exposer son organisme à une lampe spécialement étudiée pour offrir un maximum de lumière (plusieurs dizaines de milliers de lux – unité de mesure d’éclairement lumineux). Plusieurs hôpitaux proposent ainsi des séances de luminothérapie. Soit les patients viennent dans l’établissement, soit ils se font prêter une lampe portative. Et l’efficacité de ce traitement est avérée ! A raison d’une demi-heure par jour, assis à quelques centimètres de la lampe, la dépression disparaît en moins de 15 jours !

Prévenir le coup de blues avec la luminothérapie
Mais si la lumière est efficace pour traiter la dépression saisonnière, elle pourrait aussi prévenir ce mal ! Des cures de lumière dès le début de l’automne pourraient ainsi chasser le coup de blues avant qu’il ne vienne noircir vos pensées. Dans son best-seller « guérir », le Dr David Servan-Schreiber prône même le réveil par la lumière de l’aube ! Le principe : être réveillé par une lueur d’intensité progressive, qui va peu à peu atteindre le niveau d’un traitement classique de luminothérapie. Un « radio-réveil » lumineux en quelque sorte. Pour le Dr Servan-Schreiber, cet outil serait au moins aussi efficace que des séances de luminothérapie, et beaucoup moins contraignant ! Seul ombre au tableau : le prix des « simulateurs » de lumière de l’aube, qui dépasse allègrement les 150 Euros…

Attention toutefois, demandez conseil à votre médecin avant d’utiliser ce type d’appareils, surtout si vous avez connu des problèmes oculaires. Et n’hésitez pas à consulter un spécialiste, si vous éprouvez une déprime persistance ou un coup de blues très profond.

Une cure de lumière pour les seniors
La luminothérapie pourrait également être utile dans les problèmes de démence chez les seniors. En effet, des scientifiques anglais ont étudié les effets de la lumière chez 47 résidents de maisons de retraite des environs de Manchester. Ils ont soumis la moitié des personnes à une lumière de 1 000 lux (mesure de l’intensité lumineuse) chaque jour pendant deux heures.
L’autre moitié était placée dans les mêmes conditions, mais avec une lumière 10 fois moins forte, servant de placebo. Au bout de deux semaines de ce traitement matinal, les résultats sont impressionnants : les symptômes sont globalement atténués chez les patients souffrant de troubles cognitifs (démence) placés à la plus forte exposition lumineuse. Et la qualité du sommeil notamment est bien meilleure.

Jeunes ou moins jeunes, avant d’investir dans un appareil de luminothérapie, quelques idées lumineuses peuvent vous aider : trouvez la moindre occasion en automne ou en hiver de profiter de la lumière du soleil.
Au lieu de vous enfermer le matin dans les transports, descendez une ou deux stations avant et terminez le trajet à pied.
Le midi, n’hésitez pas à sortir vous acheter à manger, en choisissant la boulangerie qui est la plus éloignée de votre lieu de travail et en préférant le trottoir le plus ensoleillé.
Et le Week-End, sortez faire le plein de soleil (mais n’oubliez pas votre écharpe, afin de ne pas prendre froid…).

Source : Alain Sousa – http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/depression/8219-luminotherapie-depression-saisonniere-02.htm

LA GRIPPE 2007-2008

mercredi, octobre 24th, 2007

grippe4.jpgGrippe 2007-2008 : l’épidémie sera relativement forte

Selon les projections, la grippe pourrait toucher quelque 4 millions de Français cet hiver, soit deux fois plus que l’année dernière. Il faut donc s’attendre à une épidémie de grippe relativement forte. Les personnes fragiles, ainsi que tous ceux qui ne souhaitent pas se retrouver cloués au lit, peuvent dès à présent se procurer le vaccin contre la grippe.

4 millions de grippés cette année
Sont attendus cet hiver 4 millions de cas de grippe. Cette prévision tient compte des facteurs climatiques, notamment de El Nino, et de la souche virale prédominante. On s’attend à un climat neutre à froid modéré entre septembre et décembre 2007 et à une prédominance de la souche A, soit celle qui a circulé en Australie entre juillet et août 2007.
Le modèle utilisé pour prédire la taille de l’épidémie de grippe à venir s’est révélé efficace l’an passé avec 2,1 millions de cas observés durant l’hiver 2006-2007, pour 2,1 millions de cas prédits.

Chaque année, un nouveau vaccin est mis au point pour combattre les souches virales de la grippe qui circuleront durant l’hiver. Le vaccin 2007-2008 est d’ores et déjà disponible dans les pharmacies (depuis le 28 septembre). C’est aussi le moment pour l’Assurance maladie de démarrer sa campagne annuelle d’incitation à la vaccination car chaque année encore, près de 7.500 décès sont attribuables à la grippe en France.

Le vaccin contre la grippe est gratuit pour certaines populations

Le risque étant très important chez les sujets fragiles, le vaccin contre la grippe est pris en charge à 100% pour les personnes âgées de 65 ans et plus et pour les personnes fragilisées par certaines maladies chroniques dont ils sont atteints. Ces maladies sont des affections de longue de durée (ALD), comme par exemple le diabète, l’insuffisance cardiaque et respiratoire chronique grave, l’épilepsie grave, etc.

Liste des 9 ALD ouvrant droit au remboursement intégral du vaccin :

• Maladies cardiovasculaires
• Diabète de type 1 et 2
• Drépanocytose
• Formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathies), épilepsie grave
• Mucoviscidose
• Néphropathies chroniques graves et syndromes néphrotiques primitifs
• Maladies respiratoires chroniques
• Infection par le virus de l’immunodéficience humaine
• Déficit immunitaire primitif nécessitant un traitement prolongé

Depuis 2006, la prise en charge à 100% a été étendue aux personnes souffrant d’asthme et de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), ainsi qu’aux enfants et adolescents dont l’état de santé nécessite un traitement prolongé par l’acide acétylsalicylique (syndrome de Kawasaki compliqué et arthrite chronique juvénile).

Pour en savoir plus
Groupes régionaux d’observation de la grippe :
www.grog.org
www.influenzacentre.org

Le vaccin contre la grippe est conseillé à de nombreuses autres personnes :
• Au personnel naviguant des bateaux de croisière et des avions, et au personnel de l’industrie des voyages accompagnant les groupes de voyageurs.
• Aux personnes susceptibles de disséminer le virus, notamment les professionnels de santé, le personnel d’institution médicalisée, les enseignants.
• Aux personnes souhaitant tout simplement éviter une indisponibilité consécutive à une grippe…

Source : http://www.e-sante.fr
Isabelle Eustache
Communiqué de presse de l’Assurance maladie du 18 septembre 2007

LES INFECTIONS DE L’HIVER

mercredi, octobre 24th, 2007

soulager-symptomes2.jpgLes bons gestes pour éviter les infections de l’hiver

Avec l’hiver revient son lot de virus et de bactéries peu recommandables !
Comment éviter de compter encore une fois parmi leurs victimes ? Quelques précautions d’hygiène vous y aideront.

Les virus peuvent se transmettre :
• Par des gouttelettes respiratoires émises lors de la parole, des éternuements ou de la toux ;
• par contact par les mains par exemple.
Le respect de certaines règles d’hygiène permet de limiter les risques de contaminations.

Transmission par voie aérienne
Les virus se trouvent en quantité très importantes dans la salive. Ainsi dès qu’une personne tousse ou éternue, ce sont des millions de particules virales qui sont alors expulsés dans l’air. Si vous êtes proche de cette source de contamination, vous aurez bien de la chance si vous réussissez à sortir indemne de ce nid à virus. Car toutes ces particules restent en suspension dans l’air sous forme de gouttelettes en suspension, un véritable nuage de virus qui pourra séjourner des heures dans une pièce insuffisamment aérée !
Mais les virus peuvent également se transmettre par contact, lorsque vous embrassez ou serrez la main d’une personne par exemple. La grippe peut même s’attraper après avoir manipulé un objet contaminé comme une poignée de porte, un téléphone, des boutons d’ascenseur…

Mais alors la contamination est-elle inévitable ? Doit-on rester cloîtré en attendant la fin de l’hiver ?
Non, des précautions permettent de limiter votre risque de passer l’hiver au lit.

Conseils de prévention
Quelques conseils permettent de se protéger des contaminations mais également d’éviter de les propager lorsque l’on est déjà malade.

Eviter les contaminations :
• Lavez-vous très régulièrement les mains (eau + savon pendant 30 secondes). Le lavage des mains devra être répété durant la journée en particulier après vous être mouché, avoir éternué ou après avoir été en contact avec une personne malade ;
• Utilisez un mouchoir en papier à usage unique pour vous moucher ou cracher puis jetez le dans une poubelle (si possible) recouverte d’un couvercle et lavez-vous les mains ;

Eviter de propager les virus
:
• Chaque fois que vous éternuez ou toussez, couvrez-vous la bouche et le nez puis lavez-vous les mains ;
• Ne crachez pas par terre mais dans un mouchoir, de préférence à usage unique que vous jetterez dans une poubelle avant de vous laver les mains.
Place de la vaccination

Chaque hiver, la grippe refait surface. Quelles sont les personnes qui doivent être vaccinées ? Actuellement, le vaccin est pris en charge pour les plus de 65 ans et celles atteintes de certaines maladies chroniques
Cette année, la vaccination est d’autant plus recommandée que les spécialistes prévoient une épidémie de grippe deux fois plus forte que celle de 2006. Au total, on comptera cette année 4 millions de cas.

Face aux bactéries, les mêmes mesures d’hygiène s’imposent. Les infections bactériennes peuvent s’ajouter à des infections virales, constituant ainsi des complications des premières. C’est pourquoi en cas d’infection virale, il faut réagir vite !

Source : http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/maux-hiver/articles/11305-hiver-infection-bon-gestes.htmLUC BLANCHOT

PASSAGE A L’HEURE D’HIVER

mardi, octobre 23rd, 2007

horloge21.jpgCHANGEMENT D’HEURE
Dimanche 28 octobre,
n’oubliez pas de régler vos montres nous passons à l’heure d’hiver.
Reculez vos pendules d’une heure; nous gagnerons donc une heure de sommeil dans la nuit de samedi à dimanche!