LES RESTOS DU COEUR

coluche2.jpgrestos.jpg
Coup d’envoi de la 23e campagne des Restos du Coeur

Les Restos du Coeur, qui ont servi depuis leur création par Coluche en 1985 un milliard de repas, lancent lundi 3 décembre 2007 leur vingt-troisième campagne avec l’objectif de nourrir sainement, une année encore, les plus démunis mais aussi de lutter contre la précarisation grandissante.

Au cours de leur campagne 2006-2007, les Restos ont servi 81,7 millions de repas à plus de 700.000 personnes, un chiffre qui inquiète les 51.000 bénévoles qui notent que le nombre cumulé de repas servis depuis la première campagne lancée par Coluche atteint un milliard.

Les responsables des Restos notent également que le nombre de personnes accueillies est de 10% de plus au cours des deux dernières années car, remarquent-ils, « même si le chômage baisse, ni les allocataires de minima sociaux ni le nombre de personnes en dessous du seuil de pauvreté ne diminuent ». « La banalisation des situations de grande précarité, ajoutent-ils, amène certains qui y répugnaient auparavant à pousser les portes de notre association ».

Sur tout le territoire, il y a 1.900 centres et antennes ainsi que 240 Restos et Points Bébés du Coeur.

Au-delà de l’aide alimentaire, et pour permettre aux personnes accueillies de sortir durablement de l’exclusion, les Restos développent des chantiers d’insertion qui emploient 1.200 salariés en contrats aidés.
Grâce à ce dispositif, remarque le président des Restos Le ministère des Finances a annoncé que l’Etat engageait la vente « d’environ 2,5% », et jusqu’à 3,7%, du capital du groupe public EDF , un quart des personnes trouvent un travail définitif.

Pour la prochaine campagne, les Restos veulent mettre l’accent sur trois messages forts, a souligné Olivier Berthe.

D’abord l’engagement « pour une Europe solidaire ». Il s’agit de défendre le PEAD (Plan européen d’aide aux démunis), un programme lancé par Jacques Delors en 1988 qui fait bénéficier des associations caritatives des excédents agricoles européens.
Avec des excédents en forte diminution, ce programme est menacé et il s’agit, a expliqué Olivier Berthe, de compenser cette diminution afin de « préserver une Europe solidaire ».
Ce programme a jusqu’à présent fait bénéficier les Restos d’environ 14 millions d’euros, soit 25% des besoins de la campagne Hiver.

Les Restos se mobiliseront aussi en faveur d’« un droit au logement pour tous », ainsi que pour la défense des contrats aidés. Les dons aux Restos du Coeur ont progressé de 50% en cinq ans et le nombre de donateurs réguliers est de plus de 480.000.

Cette part des ressources de l’association, aidées par « l’amendement Coluche » -qui permet de déduire de la déclaration d’impôts les dons faits aux associations caritatives-, est la plus importante.

Lundi, pour la nouvelle campagne, les Restos accueilleront quelques-uns des « Enfoirés », ces artistes qui ont repris l’appel de Coluche et qui fournissent, par leurs prestations, à l’association le tiers de ses ressources.

En 2008, les concerts des « Enfoirés » auront lieu à Strasbourg du 23 au 28 janvier.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.