Archive for avril, 2008

POISSON D’AVRIL

mardi, avril 1st, 2008

poisson-avril.jpg

POISSON D’AVRIL

Un poisson d’avril est une plaisanterie, voire un canular, que l’on fait le 1eravril à ses connaissances ou à ses amis.
Il est aussi de coutume de faire des canulars dans la presse, aussi bien écrite, radio et télédiffusée, et plus récemment sur Internet.

Pour les enfants, il consiste à accrocher un poisson de papier dans le dos de personnes dont on veut se gausser.
« Poisson d’avril ! » est aussi l’exclamation que l’on pousse une fois qu’une des plaisanteries est découverte, ou pour avertir la victime d’un canular que l’histoire qu’on vient de lui raconter est fausse.

poisson2.jpg
ORIGINE
Cette tradition trouverait son origine en France, en 1564. Jusqu’alors, l’année aurait commencé au 1er avril, mais le roi de France Charles IX décida, par l’édit de Roussillon, que l’année débuterait désormais le 1er janvier, marque du rallongement des journées, au lieu de fin mars, arrivée du printemps.
Le 1er janvier 1565 tout le monde se souhaitât « bonne année », se fit des cadeaux, se donna des étrennes, tout comme à un début d’année. Seulement quand arriva le 1er avril, quelques petits farceurs eurent l’idée de se faire encore des cadeaux, puisque c’était à cette date qu’avant on s’en faisait. Mais, comme c’étaient des farceurs et que ce n’était plus le « vrai » début de l’année, les cadeaux furent de faux cadeaux, des cadeaux « pour rire », sans valeur.
À partir de ce jour là, raconte-t-on, chaque année au 1er avril tout le monde, grands et petits, prit l’habitude de se faire des blagues et des farces
Mais en fait, l’année civile n’a jamais débuté un 1er avril.
Ainsi naquit le poisson, le poisson d’avril, le jour des fous, le jour de ceux qui n’acceptent pas la réalité ou la voient autrement.

Pas d’allergies respiratoires pour le printemps !

mardi, avril 1st, 2008

grippe1.jpgPas d’allergies respiratoires pour le printemps !
Pour plusieurs millions de Français, le retour du printemps n’est pas une fête, mais le début du cauchemar ! Car ils souffrent du fameux rhume des foins. Les responsables : le plus souvent les pollens de graminées. Pourtant des traitements existent et l’on peut même se désensibiliser pour faire disparaître l’allergie !

Le nombre d’allergiques a doublé en 15 ans dans les pays occidentaux. C’est d’ailleurs la 4ème maladie chronique au niveau mondial.
En France, 20 à 25 % de la population est concernée. Et selon les projections, ce pourcentage pourrait atteindre près de 50 % d’ici 2020 !

Les causes du rhume des foins
Le fameux rhume des foins, tout le monde connaît. Cette rhinite allergique à des symptômes simples :
• Démangeaisons au niveau des yeux ;
• Eternuements en salve ;
• Nez qui coule ou bouché ;
• Fatigue ;
• Perte de l’odorat partielle ou totale…

printemps.jpgLa saison de la rhinite allergique
Bien sûr, la rhinite allergique est donc très liée aux saisons.
Dès mars dans le Sud de la France ; d’avril à juin dans le Centre ; de mai à juin dans le Nord.
Enfin, il peut y avoir un deuxième pic de pollens de graminées en septembre.
Et il ne faut pas oublier d’autres cycles qui peuvent influer sur les allergies.
Ainsi les acariens on un pic de reproduction à l’automne et au printemps.
Les moisissures elles seraient plus importantes en été, avec souvent un pic en septembre.
Rhinite allergique et asthme : des liens étroits
Le problème de ces rhinites allergiques, c’est qu’elles altèrent la qualité de vie, et peuvent mener à l’asthme :
80 % des personnes qui ont un asthme ont une rhinite ; 40 % des personnes qui ont une rhinite ont un asthme.

Eviter les allergènes respiratoires
printemps31.jpg
Pour traiter, il est indispensable de poser le bon diagnostic, afin de déterminer précisément les allergènes en cause. Cela passe généralement par des tests cutanés. On peut les réaliser très tôt : dès l’âge de 3 mois. Cela demande 2 à 3 séances.
Une fois l’allergène identifié, la solution la plus évidente est d’éviter au maximum les contacts avec celui-ci. Mais cela reste assez difficile dans le cas de la rhinite allergique. Quelques gestes peuvent en tout cas aider à limiter les contacts : éviter de tondre la pelouse, se laver les cheveux avant d’aller se coucher, aérer tôt le matin… Et les traitements médicamenteux permettent de limiter les réactions allergiques et diminuer les symptômes (antihistaminiques…).
Désensibiliser contre les allergies
Le seul véritable traitement de fond contre les allergies respiratoires est la désensibilisation : une exposition progressive à l’allergène qui va faire disparaître la réaction. C’est à la fois curatif et préventif, puisque cela permet de prévenir l’apparition d’un asthme. Cette technique est ancienne : elle a été inventée en 1900 !

TARTES A TOUT

mardi, avril 1st, 2008

Tartes à Tout !
Rapides et faciles : Sucrées ou salées ?

VERSION SALEE : TARTE AUX DES DE JAMBON ET BROCOLIS
tarte.jpg

INGREDIENTS :
• 1 pâte feuilletée
• 150 g de Dés de jambon
• 500 g de brocoli
• 200 ml de lait concentré non sucré
• 60 g de gruyère râpé
• 2 œufs
• 1 cube de Bouillon aux Légumes
• 1 cuillerée à soupe de farine

PREPARATION
Préchauffez votre four Th.7/8 ( 220°C );
Dans une casserole d’eau bouillante, faites cuire le brocoli avec le bouillon de légumes environ 15 minutes. Une fois cuit, égouttez-le et écrasez-le à la fourchette dans un saladier.
Déroulez la pâte dans un moule à tarte en conservant la feuille de cuisson. Disposez le brocoli et ajoutez les dés de jambon.
Dans un saladier, mélangez le lait concentré, les œufs et la farine, poivrez. Versez sur la tarte puis saupoudrez de gruyère râpé.
Faites cuire en bas de votre four environ 25 minutes.

VERSION SUCREE : TARTE AU CHOCOLAT, ECLATS DE CARAMEL CROQUANT ET AMANDES
tarte-choco.jpg
INGREDIENTS :

1 Pâte Brisée
250 g de chocolat au lait
100 g de beurre
125 ml de crème liquide
30 g d’amandes effilées
100 g de sucre
100 ml d’eau

PREPARATION :
• Préchauffez votre four Th.7/8 (220°C).
• Faites cuire la pâte à blanc selon le mode d’emploi.
• Cassez le chocolat en morceaux dans un saladier, faites bouillir la crème et hors du feu versez-la sur le chocolat.
• Fouettez et ajoutez le beurre préalablement fondu.
• Laissez refroidir la pâte et versez la ganache au chocolat dessus.
• Placez 1 à 2 heures au réfrigérateur.
• Versez le sucre et l’eau dans une casserole, faites chauffer jusqu’à l’obtention d’un caramel clair.
• Dans une poêle sur feu vif et sans matière grasse, faites dorer les amandes effilées.
• Versez le caramel encore chaud et les amandes effilées, sur une feuille de papier sulfurisé. Laissez refroidir et concassez le tout à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
• Répartissez sur la tarte les éclats de caramel et des amandes effilées.

BON APPETIT !!!

Prenez la vie côté humour ! *

mardi, avril 1st, 2008

rire1.jpg
Prenez la vie côté humour ! *

Morosité, tracasseries du quotidien…

Et si au lieu de tout dramatiser, vous décidiez d’en rire ?
L’humour permet de prendre la vie du bon côté ! Voici quelques « trucs » pour chasser la colère
ou la peine et retrouver la joie, en utilisant l’humour chaque jour !

A consommer sans modération !!!
Les vacances sont loin.
Vous ne dormez pas bien.
Votre travail vous rend nerveux.
Le courrier n’apporte que des factures.
Tout contribue à vous déprimer.
D’avance, vous êtes fatigué, irascible, et incapable de faire la différence entre les petites
et grandes contrariétés.
Pourtant si vous preniez un peu de distance, vous seriez moins stressé.
Pourquoi ne pas être de temps en temps le spectateur de vous-même ?

coluche3.jpg
Les humoristes et nous
Il vous suffit de regarder Valérie Lemercier, Muriel Robin ou encore Pierre Desproges,
Coluche, Raymond Devos et quelques autres, pour vous mettre de joyeuse humeur. Et de
quoi se moquent-ils ces professionnels du rire ? De discordes dans le couple, de problèmes
de voitures, du chef de bureau obsessionnel, de l’inondation provoquée par les voisins ou
encore des sans-gêne que l’on croise à chaque coin de rue. Et plus les humoristes évoquent
leurs ennuis qui sont surtout les vôtres, plus vous riez ! Mais avez-vous vraiment besoin d’eux
pour rire de vos mésaventures quotidiennes ?

L’humour au jour le jour
Rire de ses ennuis, c’est un art : plutôt que de dramatiser, imaginez que vous
racontez à des amis la catastrophe qui vient de vous arriver.
Si vous vous plaignez tout le temps, vous les lasserez vite.
Et puis ce n’est pas parce que vous pleurerez ou vous mettrez en colère, que votre voiture
sortira de la fourrière, que votre chef cessera de vous harceler ou que l’eau s’arrêtera de couler
de l’étage au-dessus.
Pour maintenir l’attention de votre auditoire, cherchez comment l’amuser avec ce qui ne
paraissait pas drôle :
Racontez votre aptitude à toujours acheter l’appareil qui tombe en panne ; décrivez la tête de
votre patron quand vous avez effacé un carnet de commandes de l’ordinateur. Imaginez
votre immeuble en arche de Noé, lorsque la fuite d’eau, toujours pas réparée, envahira la rue, etc.
A force d’imaginer comment en parler, la situation vous paraîtra cocasse et vous réussirez à
votre tour à en rire !

La légèreté jusqu’à un certain point
Dans vos relations aussi vous pouvez exercer votre sens de l’humour.
Pour dissiper un malentendu, que ce soit au travail ou dans la vie privée, il vaut toujours mieux le dédramatiser.
Mais attention ! Ne plaisantez pas sur les malheurs d’autrui : vous ne feriez rire que vous !
Autre difficulté : à force de vous moquer de tout, vous finiriez par donner l’impression que rien ne compte vraiment pour vous et que vous ne prenez pas grand chose au sérieux !
Le sens de l’humour doit donner de la légèreté à la vie, pas de la superficialité.
Riez mais, pour autant, ne dissimulez pas votre sensibilité !

coeur.jpg Et en plus c’est bon pour la santé !!!!
Riez de bon coeur !
Une alimentation trop riche en graisses et notamment en acides gras saturés est néfaste pour la santé des cardiaques. L’excès de tabac et d’alcool aussi. En revanche, l’abus de bonne humeur est désormais préconisé à toute personne susceptible de développer une pathologie cardiovasculaire.
Le rire est un véritable médicament préventif ! Cardiaques, riez de bon coeur !
Il ne s’agit ni d’une blague, ni d’un mauvais jeu de mots. En effet, aujourd’hui la preuve médicale est faite :
Le rire contribue à la prévention du risque cardiaque.

Plus de rire, moins de stress :
Selon une étude réalisée par des cardiologues du centre médical de l’Université du Maryland à Baltimore, rire et sens de l’humour aiguisé sont des armes efficaces dans la prévention de la crise cardiaque.
Si nous ne savons pas encore pourquoi le rire protège le coeur, à contrario nous savons qu’un excès de stress et/ou de colère peut endommager les parois des vaisseaux sanguins ».
Le rire devrait donc s’inscrire aujourd’hui dans l’arsenal préventif et thérapeutique de la maladie cardiaque.

« Malheureusement, nous ne savons pas encore proposer des exercices pour apprendre à rire de bon coeur et se prendre moins au sérieux dans la vie ».
Les personnes qui se mettent souvent en colère, ont des réactions fréquentes d’hostilité et d’agressivité, et sont majoritairement solitaires, développent plus de maladies cardiaques que les autres.

En attendant l’avènement de thérapies comportementales et cognitives destinées à nous apprendre à rire et à prendre la vie moins au sérieux, nos cardiologues américains vont prochainement s’orienter vers de nouvelles pistes de recherche.
« Nous allons étudier si le fait de rire produit certaines substances dans l’organisme qui pourraient agir en médicaments protecteurs pour le coeur ».

Aujourd’hui, certains dentistes et pédiatres utilisent déjà un gaz hilarant, le protoxyde d’azote, lors de petites interventions pour lutter contre la douleur. Ces chercheurs vont donc étudier de près l’efficacité de ces composés azotés, susceptibles de protéger à l’avenir des maladies cardiovasculaires.

rires2.jpg

Sans plus attendre, il est temps de solliciter vos zygomatiques en visionnant un film comique si bon pour votre santé.

* Source : www.doctissimo.fr – Marianne Chouchan – Ghislaine Trabacchi –