Archive for septembre, 2008

LES HERBES DU BIEN ETRE

vendredi, septembre 19th, 2008

infusion.jpg
Les herbes du bien-être

Dans le jardin, la cuisine et la salle de bains, les herbes aromatiques vous ensorcellent. Romarin, basilic, menthe, mélisse, persil, thym, ces trésors de saveurs, de parfums et de vertus sont aussi beaux à planter qu’à cuisiner.
Voici des recettes pour vous soutenir dans l’effort et vous rafraîchir pendant l’été.
Elles font partie de la pharmacopée populaire de bien des pays. Sur tous les continents, on les cuisine à toutes les sauces pour donner du parfum et de l’originalité aux recettes. Aujourd’hui, même la science se penche sur leurs bienfaits car on découvre avec plaisir leurs molécules phytochimiques anti-oxydantes.
Nouvel or vert, les herbes au kilo prennent même des allures de produit de luxe comme le persil sec ‘première saveur’ de Ducros qui atteint 448 € le kilo. Raison de plus pour planter vos graines, elles décorent la cuisine aussi bien que les balcons et les jardins. Le magazine Que Choisir de mai dernier a scruté à la loupe les herbes fraîches et séchées non bio vendues dans le commerce. Verdict : les pesticides se logent aussi parfois dans ces plantes à consommer. La présence de résidus de trente sept molécules différentes a été révélée, dont neuf molécules qui ne sont pas autorisées en France. La marque non bio la plus irréprochable est ‘Ets P.A.M.’ avec un basilic frais et cher (75 € le kilo) mais ‘presque sans résidus de pesticides’.

Herbier nutri-aromatique
Toutes les fines herbes font partie de la grande famille des épices. Elles ont toutes une action antibactérienne. On les trouve désormais partout et sous toutes les formes. Les herbes surgelées et sèches permettent d’être consommées toute l’année. Le mieux, c’est de les déguster fraîches car elles ont plus de saveurs et plus de parfums.

romarins.jpg
– Stimulant : le romarin
Riche en silymarine, un flavonoïde, le romarin lutte contre le vieillissement cellulaire. Il protège plus particulièrement le foie contre de nombreux toxiques comme l’alcool et certains médicaments. En cuisine, utilisez de préférence le romarin frais pour donner un goût gastronomique à vos viandes et vos poissons (en fin de cuisson pour préserver les nutriments).

menthe.jpg
– Rafraîchissante : la menthe
Indispensable l’été, ces plantes vivaces très présentes en Europe poussent bien en lieux humides. Les menthes contiennent du menthol et du tanin. Leurs propriétés sont antiseptiques, digestives, rafraîchissantes et toniques. Pour mieux digérer, n’oubliez votre tisane de feuilles fraîches de menthe sauvage que vous pouvez mélanger avec du thé vert.

basilic.jpg
– Protecteur : le basilic
Originaire d’Inde, cette plante annuelle est fragile une fois coupée et se conserve seulement deux jours au réfrigérateur. Source exceptionnelle de calcium, de magnésium et de potassium, le basilic contient aussi des polyphénols dont les propriétés anticancers sont à l’étude.

persil.jpg
– Nourrissant : le persil
Cultivé dans toute l’Europe, c’est le persil plat qui est le plus aromatique. Riche en vitamine C et en sels minéraux, le persil est utile en période de fatigue pour stimuler les défenses naturelles. Ciselé en grande quantité, il fait de merveilleux taboulés libanais et des pesto originaux.

melisse.jpg
– Relaxante : la mélisse
Cousine de la menthe, cette herbacée vivace qui fleurit tout l’été pousse dans les jardins humides en Europe méridionale. Elle contient une huile essentielle puissante qui, prise en tisane le soir, facilite le sommeil réparateur. Avec son odeur citronnée, elle s’accommode facilement de nombreuses recettes, des boissons aux tartes salées et sucrées.

thym.jpg
– Purifiant : le thym
Cette plante méditerranéenne s’utilise aussi bien fraîche que séchée. Elle facilite la digestion et contient un antiseptique, le thymol. Il agit aussi bien en tisane que brûlé dans l’atmosphère pour purifier votre intérieur. Ses phénols antibactériens et antioxydants protègent aussi contre la peroxydation des graisses dans le corps.

sauge.jpg
– Antioxydante : la sauge
C’est une herbe pour les femmes car elle possède des propriétés œstrogéniques et agit comme une hormone si on l’utilise en tisane et en grande quantité. Comme les autres herbes, elle contient une huile essentielle au naturel qui lui est propre. En cuisine, les hommes pourront la consommer sans problème : son goût est plutôt piquant et légèrement amer.

Dans la salle de bains : pauses rafraîchissantesCet été qu’on espère sans canicule, ceux qui supportent mal la grande chaleur pourront s’apaiser avec des bains de pieds aux herbes.
Au romarin pour se réveiller et se rafraîchir : versez votre tisane de feuilles de romarin (déjà infusée) dans un bac d’eau tiède (ou chaud) et plongez vos pieds pendant 10 minutes.
En cas de pieds fatigués, vous pouvez faire de même avec une tisane de menthe (déjà infusée) dans de l’eau froide (ou chaude) additionnée d’un jus de citron.
Pour vous aider à dormir : le bain à la mélisse. Ébouillantez deux bottes de mélisse avec 2 litres d’eau, couvrez et infusez 10 minutes. Versez à travers une passoire dans l’eau du bain chaud. C’est prêt.

herbes.jpg

Coin cuisine-pharmacie
Elles soulagent les petits maux
Dans vos repas de tous les jours, utilisez-les au dernier moment, sans les faire cuire pour garder tous leurs nutriments. En tisane, faites une cure car les effets sont progressifs.
Si vous êtes sujet aux ballonnements, utilisez du basilic frais à chaque repas ou en tisane (une ou deux fois par jour).
Si votre sommeil est perturbé, faites des tisanes de mélisse et de valériane (contre les tensions psychiques) ou de millepertuis (anti-déprime).
En cas de migraine, prendre une tisane d’ortie et cuisinez aussi cette plante comme légumes (le piquant disparaît à la cuisson au bout de 10 minutes).
Autres plantes anti-maux de tête : la tisane de prêle ou d’achillée.