Archive for novembre, 2008

LA GRIPPE

mardi, novembre 4th, 2008

grippe2.jpg

La grippe, c’est mieux quand on l’évite.
Choisissez de vous faire vacciner.

La grippe, une maladie trop souvent sous-estimée.
La grippe est souvent considérée comme une infection saisonnière banale mais c’est en réalité une maladie infectieuse, causée par les virus influenza, qui peut faire courir des risques sérieux.
En France, le virus sévit habituellement entre les mois d’octobre et mars et touche chaque année des millions de personnes.
En effet, la grippe est une maladie hautement contagieuse.

Elle se transmet très facilement d’une personne à une autre par l’air ambiant, lorsqu’un malade éternue ou tousse, mais aussi par les mains lors d’un contact avec une surface contaminée (poignée de main, poignée de porte, etc.).

La grippe est une affection générale, loin d’être un simple rhume. Elle peut causer une très forte fièvre et entraîner fatigue et toux pendant plusieurs semaines après l’épisode grippal.
Il est donc indispensable de s’en protéger.

Professeur Hubert Allemand
Médecin Conseil National
Caisse Nationale d’Assurance Maladie

grippe.jpg
Le vaccin, le moyen le plus efficace pour se protéger :
Le point avec le Docteur Anne Mosnier,
Coordinatrice du Réseau des GROG – Groupes Régionaux d’Observation de la Grippe.

1-Comment agit le vaccin ?
Comme tous les vaccins, le vaccin contre la grippe agit en mettant l’organisme au contact d’un virus rendu inoffensif. Cela permet au corps de développer des anticorps, défenses immunitaires spécifiques qui le protégeront face au véritable virus.
Aucun vaccin n’assure une protection à 100%. Il arrive parfois qu’une personne vaccinée attrape la grippe.
La maladie est alors généralement moins sévère et le risque de complication moins élevé que si la personne ne s’était pas fait vacciner.

2- Y’a-t-il des risques à se faire vacciner ?
Parce que le vaccin antigrippal est fabriqué à partir de virus rendus inactivés, il ne contient pas de virus vivant et ne peut donc pas donner la grippe. Il n’est contre-indiqué que si vous êtes allergique aux protéines de l’oeuf ou aux substances contenues dans le vaccin.
Comme après toute vaccination, il est possible que la mise en route des défenses immunitaires, provoquée par la vaccination, s’accompagne d’une légère fièvre ou d’une sensation passagère d’état grippal dans les jours qui suivent l’injection. Une douleur et une rougeur peuvent également apparaître autour du point d’injection.
Cette réaction, qui va disparaître en quelques jours, montre que le système immunitaire fonctionne correctement.

3-Pourquoi recommencer chaque année ?
Le virus grippal est très changeant. D’une année à l’autre, le ou les virus qui circulent sont différents. C’est pourquoi le vaccin évolue. Il doit être renouvelé chaque année.
La composition des vaccins pour l’hémisphère nord est définie annuellement par l’Agence Européenne d’Evaluation Médicale, sur les recommandations de l’OMS* (*Organisation Mondiale de la Santé) qui est chargée en amont de la surveillance des virus grippaux pour identifier les nouvelles souches.

4-Quand doit-on se faire vacciner ?
Il faut compter environ 15 jours entre le moment de la vaccination et le moment où l’on est protégé contre la grippe. C’est le temps nécessaire pour que le système immunitaire réagisse au vaccin. Il est possible d’attraper la grippe dans cet intervalle. C’est pourquoi il est recommandé de se faire vacciner avant l’arrivée du virus, dès que le vaccin est disponible dans les pharmacies, généralement à la fin du mois de septembre.
Encore une question sur la grippe ou le vaccin ? Parlez-en à votre médecin traitant ou à votre pharmacien.

Plus d’informations : rendez-vous sur www.ameli.fr