5 recettes anti déprime

5_recettes_anti_depression_article.jpg5 recettes anti-dépression*
Certains déséquilibres alimentaires sont susceptibles d’aggraver la dépression. Découvrez les règes de la diététique anti-dépression et des recettes réconfortantes pour mettre du baume au cœur…
et aux papilles.

Règle n°1 : consommer plus de poisson
Les Omega 3 contenus dans le poisson permettent d’améliorer les symptômes de la dépression.
Selon des études scientifiques, les populations ayant une consommation de poissons gras (thon, saumon sauvage du Pacifique, maquereau, hareng, truite de mer, anchois) forte à modérée ont un risque moindre de dépression sévère par rapport à celles qui n’en consomment pas ou peu. On sait aussi que les personnes déprimées ont des concentrations faibles d’oméga 3 dans leur organisme. C’est pourquoi il faut manger du poisson gras 3 fois par semaine. Evitez les cuissons à haute température afin de ne pas abîmer les acides oméga 3 sensibles à la chaleur. Il est également recommander de consommer de l’huile de colza ou de noix, également riches en oméga 3. Il faut aussi éviter autant que faire se peut les matières grasses trop riches en oméga 6. Remplacez l’huile et les margarines contenant du tournesol, du maïs, du pépin de raisin, du soja, de l’arachide… par de l’huile d’olive ou des margarines aux oméga 3.

Règle n°2 : choisir les bonnes protéines
Les protéines, et plus précisément les acides aminés qui les composent, jouent un rôle important dans la fabrication des hormones et des neurotransmetteurs par l’organisme. Certains acides aminés indispensables ne sont pas produits par l’organisme. Ils doivent donc impérativement être apportés par l’alimentation. Il est donc important de consommer du blanc d’œuf, de la volaille, du fromage, des fruits et des crustacés.

Règle n°3 : Privilégier les aliments riches en vitamines B
Les vitamines B sont essentielles à la bonne utilisation des nutriments, à la production d’énergie, à l’immunité et à la synthèse des neurotransmetteurs dont dépendent nos capacités de concentration, d’adaptation au stress, notre libido et notre humeur.
Les meilleurs sources alimentaires de vitamines B : le foie de veau, les légumes secs, les céréales complètes et les légumes à feuilles vert foncé (épinards, asperges, brocoli, salades).

Règle n°4: Enrichir son alimentation en magnésium
De nombreuses études confirment que ce minéral est un élément majeur de la prévention des conséquences négatives du stress.
Mangez des légumes secs au moins trois fois par semaine, optez pour des céréales complètes et issues de l’agriculture biologique, mangez 2 carrés de chocolat noir à 70% de cacao tous les jours et mangez des légumes à feuilles vert foncé.

Règles n°5 : Nos 5 recettes anti-dépression
Smoothie anti-déprime
Morue à la Catalane
Risotto aux fruits de mer
Curry de pois chiches
Gratin à la pistache

* Source :par Claire Frayssinet,
www.femmeactuelle.fr

Smoothie anti-déprime smooth.jpg
Ingrédients
6 demi tomates séchées
1 poignée de basilic frais
1 c. à s. de ricotta ou de brousse
1 c. à s. de graines de lin
1 c. à s. d’huile de poisson
1/2 gousse d’ail
150 ml d’eau riche en magnésium
1 c. à c. de jus de citron

Préparation
Lavez le basilic et effeuillez-le.
Disposez les graines de lin dans le bol d’un blender ou d’un mixeur.
Mixez jusqu’à ce que les graines soient réduites en poudre.
Ajoutez les autres ingrédients: tomates, basilic, ricotta, ail, huile de poisson, eau, jus de citron, sel.
Mixez jusqu’à obtenir une boisson bien homogénéisée.

smoothies.jpg
PRATIQUE
A propos des smoothies
Il s’agit de boissons mixées à base de fruits ou de légumes. A la différence des jus traditionnels, les smoothies conservent l’intégralité du végétal et sont donc plus riches en fibres et nutriments. Cette recette de smoothie salé regroupe les principaux éléments de la diététique anti-dépression pour un cocktail bonne humeur dont il ne faut pas hésiter à abuser.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.