Archive for janvier, 2009

Les bons comportements pour affronter le froid*

mardi, janvier 20th, 2009

froid.jpg
Découvrez les bons gestes et les réflexes à adopter pour faire face à la vague de froid qui s’est abattue sur notre pays depuis plusieurs jours.

Comment affronter le grand froid ?
Une exposition prolongée au froid peut entraîner une hypothermie, des engelures…
Les symptômes de l’hypothermie sont progressifs : chair de poule, frissons, engourdissement des extrémités, confusion, somnolence, perte de mémoire, difficulté de langage sont des signaux d’alarme. En cas de persistance, ils peuvent nécessiter une aide médicale.

Quels sont les comportements à adopter ?
-Eviter les expositions prolongées au froid et au vent, éviter les sorties le soir et la nuit
-Se protéger des courants d’air et éviter les passages brusques du chaud au froid
-S’habiller chaudement, de plusieurs couches de vêtements, avec une couche extérieure imperméable au vent et à l’eau, se couvrir la tête et les mains, ne pas garder de vêtements humides.
choco-chaud.jpg
-De retour à l’intérieur, s’alimenter convenablement et prendre une boisson chaude (non alcoolisée !)
-Assurer une bonne ventilation des habitations, même brève, au moins une fois par jour
-Vérifier le fonctionnement des systèmes de chauffage et garder les pièces humidifiées et non surchauffées
-Eviter les efforts brusques
-S’informer de l’état des routes avant de prendre sa voiture. En cas de neige ou de verglas, ne prendre la voiture que si on y est obligé. Emmener des boissons chaudes grâce à un thermos, des vêtements chauds, des couvertures, ses médicaments habituels et son portable chargé.
-Pour les personnes sensibles ou fragilisées : rester en contact avec son médecin et éviter un isolement prolongé
-Appeler le 115 si une personne est sans abris ou en difficulté.

monoxyde.gif
Monoxyde de carbone : attention danger
Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz indétectable : invisible, inodore, asphyxiant. Sa densité est voisine de celle de l’air.
Il est le résultat d’une mauvaise combustion, quelle que soit la source d’énergie utilisée (butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane…).
Avec la baisse des températures, les intoxications au monoxyde de carbone et les incendies domestiques connaissent une recrudescence. Chaque année, le monoxyde de carbone est responsable d’environ 6000 intoxications et de 300 décès dont 150 sont d’origine domestique

Conseils pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone :
-Ne pas obstruer les grilles de ventilation des fenêtres. Si une pièce est insuffisamment aérée, la combustion au sein des appareils sera incomplète et émettra du CO.
-Faire entretenir la chaudière, au moins une fois par an, par un professionnel qualifié avant la période de froid.
-Faire ramoner le conduit de cheminée qui doit être en bon état et raccordé à la chaudière.
-N’utiliser que par intermittence les appareils mobiles de chauffage d’appoint fonctionnant au butane, au propane, au pétrole.
-Ne pas utiliser le four de la cuisinière, porte ouverte comme moyen de chauffage.
-Nettoyer régulièrement les brûleurs de la cuisinière à gaz (il faut voir une flamme dans chaque orifice)

Des gestes pour se protéger des infections virales respiratoires
Chaque année, entre 1 et 7 millions de personnes sont touchées par la grippe. Il y a aussi tous ceux qui sont affectés par la rhinopharyngite et le rhume. Une bonne hygiène est le meilleur moyen d’éviter d’être contaminé car de nombreux virus respiratoires sont transmis par les mains.
hygiene.jpg
Les gestes essentiels pour limiter la contagion :
-Se laver les mains :
A chaque fois qu’on y pense
Avant : de préparer les repas, de manger ou de nourrir les enfants, de s’occuper d’un nourrisson.
Après : S’être mouché, avoir éternué ou toussé/ Chaque sortie et en rentrant au domicile / Avoir visité une personne malade
Et toujours : après avoir cuisiné, après être allé aux toilettes, après avoir changé une couche ou aidé un enfant à aller aux toilettes et après avoir touché un animal.

La bonne méthode pour bien se laver les mains :
1. Se mouiller les mains sous l’eau chaude courante
2. Se savonner les mains avec du savon liquide car le savon en pain reste humide et attire les virus
3. Se frotter les mains pendant 30 secondes pour produire de la mousse : frotter les ongles, le bout des doigts, la paume, l’extérieur des mains et les poignés
4. Bien se rincer les mains sous l’eau courante
5. Se sécher les mains avec une serviette propre ou à l’air libre

Les médicaments et l’adaptation de l’organisme au froid
Certains médicaments peuvent être responsables de la survenue ou de l’aggravation de symptômes liés au froid.
medicaments.jpg
1. Les médicaments susceptibles d’aggraver une hypothermie :
-Les médicaments pouvant perturber la thermorégulation centrale du corps : les neuroleptiques, les barbituriques, les benzodiazépines et apparentés.
-Les médicaments pouvant perturber la thermorégulation au niveau des vaisseaux : certains anti-hypertenseurs et les vasodilatateurs
2. Les médicaments pouvant induire une hypothermie :
La prise de neuroleptique favorise les dysrégulations thermiques, que ce soit dans des conditions normales de température ou en cas d’épisode de grand froid.
3. Les médicaments pouvant aggraver les effets du froid
Les médicaments agissant sur la vigilance (sédatifs, benzodiazépines et apparentés) peuvent altérer les capacités à lutter contre le froid.

*Source: www.femmeactuelle.fr/sante/sante-au-quotidien/froid-les-bons-comportements-01781#xtor=EPR-1-[Newsletter]-20090115

Les 10 conseils santé 2009

mardi, janvier 6th, 2009

Les 10 conseils santé 2009
Comme chaque début d’année, vous formulez de bonnes résolutions. C’est une très bonne chose, car y réfléchir, en parler avec des amis ou en famille, les formalise et augmente vos chances de les réaliser. Pour votre santé, voici 10 bonnes résolutions.

hygienevie3.jpg
1) Cette année, mettez-vous au sport
Selon votre forme physique et vos capacités, pratiquez une séance de sport tous les deux jours (ce rythme est idéal pour votre santé), sinon au minimum, effectuez une marche active de 30 minutes tous les jours. A cela, ajoutez de nombreuses activités, allant du jardinage au ménage.

bio.jpg
2) Cette année, mangez bio
Cette recommandation concerne tout particulièrement les œufs et le lait.
En effet, lorsque les vaches et les poules ne sont pas élevées industriellement, elles produisent du lait ou des œufs qui sont beaucoup plus riches en oméga-3. Les oméga-3 sont des acides gras fortement recommandés pour la santé, qui contribuent notamment au bon fonctionnement du système cardiovasculaire.
Il est aussi très intéressant de consommer des fruits et des légumes bio, lesquels contiennent très peu de résidus de produits chimiques (insecticides, pesticides…).

aerer.jpg
3) Cette année, aérez !
Nos logements, sont fortement pollués, à tel point que la pollution intérieure dépasse la pollution extérieure. Il convient donc d’aérer au minimum une fois par jour chaque pièce de votre logement. Faites de même au bureau !

4) Cette année, faites-vous dépister !
Contre le cancer de la prostate, du sein et du côlon, nous disposons de tests de dépistage fiables. Le dépistage organisé recommande à partir de 50 ans :
– une recherche de sang dans les selles (test Hémocult II) tous les deux ans,
– une mammographie tous les deux ans pour les femmes,
– un toucher rectal et un dosage des PSA tous les ans pour les hommes.
Pour autant, il ne faut pas négliger le dépistage individuel qui prend en compte vos propres facteurs de risque (antécédent personnel, familial, exposition…).

5) Cette année, adoptez un comportement écologique
De nombreux petits gestes peuvent contribuer à préserver notre environnement. Par exemple, vous pouvez décider de lutter contre le gaspillage : lorsque vous faites vos courses, n’achetez que le nécessaire ; au lieu de jeter, réutilisez, réparez, recyclez ou donnez ; utilisez des piles rechargeables, filtrez l’eau du robinet au lieu d’acheter des bouteilles…

doc.jpg
6) Cette année, protégez vos oreilles
Si vous utilisez un baladeur, limitez le volume à moitié du volume maximal et la durée d’écoute. Préférez l’écoute au casque plutôt qu’avec des oreillettes. En concert, portez des bouchons d’oreille et en discothèque, faites très régulièrement des pauses (10 minutes toutes les 45 minutes).

7) Cette année, prenez soin de vos dents
A quand remonte votre dernière visite chez le dentiste ? Une consultation chaque année s’impose. Entre-temps, complétez votre brossage avec un fil dentaire, une brossette interdentaire ou des jets dentaires.

8) Cette année, faites contrôler votre vue !
Si vous avez l’impression de voir moins bien, n’attendez pas, il est préférable de faire contrôler votre vision. En revanche, passé un certain âge, une visite chez l’ophtalmologiste est nécessaire pour dépister certaines maladies qui peuvent fortement limiter votre vue.
– Dépistage du glaucome : à partir de 45 ans, un rendez-vous chez l’ophtalmologiste s’impose tous les deux ans.
– Dépistage de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) : à partir de 55 ans, un rendez-vous chez l’ophtalmologiste tous les ans.
fruits.jpg
9) Cette année, mangez 5 fruits et légumes
Manger 5 fruits et légumes par jour fait partie du Programme national nutrition santé (PNNS). Ces aliments apportent des fibres alimentaires, des vitamines et des minéraux indispensables au bon fonctionnement de l’organisme et aident à prévenir de grandes maladies, notamment de nombreux cancers.

saumon.jpg
10) Cette année, mangez du poisson deux fois par semaine
Riche en oméga-3, le poisson est bénéfique pour la santé : prévention cardiovasculaire, de la vision (DMLA : dégénérescence maculaire liée à l’âge), de la maladie d’Alzheimer, de la dépression, etc.

Osez être heureux, c’est contagieux !

mardi, janvier 6th, 2009

singe.jpgOsez être heureux, c’est contagieux !
Si votre meilleur ami ou si votre conjoint nage dans le bonheur, votre probabilité d’être heureux, vous aussi, augmente de 25%. Si vous entourage comporte de nombreuses autres personnes heureuses, faites vous-même votre calcul… Autrement dit, le bonheur a l’énorme avantage d’être contagieux. La démonstration est scientifique.

Le bonheur se partage
Nous aspirons tous au bonheur. Parallèlement, être heureux est bénéfique pour la santé, à tel point que l’Organisation mondiale pour la santé (OMS) commence sérieusement à considérer le bonheur comme une composante de la santé. Favoriser et développer le bonheur est alors très important. Une étude américaine a cherché à savoir dans quelle mesure le bonheur pouvait être transmissible. Plus de 4.700 personnes ont répondu à des questionnaires permettant d’évaluer l’intensité de leur bonheur.

chat.jpg
Le bonheur est transmissible
Voici les principales découvertes et conclusions des chercheurs.
 Avoir un ami heureux augmente de 25% la probabilité de devenir heureux.
 Même les personnes plutôt malheureuses ont tendance à devenir heureuses dans un futur plus ou moins proche lorsqu’elles sont entourées de personnes heureuses.
 Cette propagation du bonheur l’est jusqu’au 3ème niveau de relation. Ainsi, le bonheur se transmet aux amis des amis des amis.
 Il s’agit bien d’une transmission du bonheur et non du phénomène classique selon lequel « qui se ressemble s’assemble ».
 A noter que le bonheur se transmet aux amis, à la fratrie, au conjoint, aux voisins de palier, mais pas aux collègues de travail.
 La propagation du bonheur nécessite un certain degré de rapprochement : il faut habiter à moins de 1,6 km d’une personne heureuse.
 Et enfin, attention, la contagion diminue avec l’éloignement géographique et avec le temps…
Le bonheur est à portée de main
Alors un conseil, cultivez votre réseau de bonheur, pour vous et pour vos proches. Apprenez à bien vous entourer, et n’ayez pas de crainte à montrer votre bonheur aux autres !

smiley.jpg