Archive for avril, 2009

Anticipez la chaleur, pensez climatisation…

jeudi, avril 16th, 2009

clim.jpgParticulier, propriétaire ou locataire, imposable ou non, équipez votre résidence principale avec un système de climatisation et bénéficiez d’un crédit d’impôt de 50% sur la valeur TTC du groupe extérieur de votre système. Et cela que vos logements soit neuf ou anciens !

Outre les critères « matériels », le crédit d’impôt n’est valable que si vous équipez au minimum toutes les pièces de vie de votre résidence principale. Pas de crédit d’impôt pour les résidences secondaires.
• Il est entendu par « Pièces de vie », toutes les pièces de jour (salon, salle à manger, bureau,…) et de nuit (chambres,…) que votre famille occupe au quotidien.
• Les salles de bain, cuisines, toilettes, débarras, buanderie, dressing ou autres pièces annexes ne sont pas considérées comme des pièces de vie.
Vous n’êtes pas obligés de les équiper pour bénéficier du crédit d’impôt.

Ce crédit d’impôt est maintenant calculé sur base du prix TTC du Groupe extérieur de votre système (hors unités intérieures, hors fournitures, hors forfait installation).
Vous pouvez donc bénéficier d’un crédit d’impôt d’un montant correspondant à 50% de la valeur TTC du (des) groupe(s) extérieur(s) de votre (vos) système(s) de climatisation.
La facture établie par l’entreprise choisie servira de justificatif auprès de l’administration fiscale.

Modalités d’application du Crédit d’impôt
Vous êtes imposable et le montant du crédit d’impôt n’excède pas le montant de votre impôt dû.
Le montant du crédit d’impôt sera déduit de votre imposition.
Cas Particuliers du remboursement du crédit d’impôt :
• 1- Si le crédit excède l’impôt dû, l’excédent vous est restitué.
• 2- Si vous n’êtes pas imposable, le Trésor Public vous fait un chèque du montant du crédit d’impôt.
Plafond des dépenses :
Le plafond des dépenses d’équipements est toutefois limité à :
• 8.000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée,
• 16.000 € pour un couple marié ou pacsé (soumis à une imposition commune),
• majoré de 400 € par personne à charge (majoration divisée par deux pour les enfants vivant en résidence alternée).

L’EAU Source de Vie…

jeudi, avril 16th, 2009

bulles.jpgLa Terre est la planète la plus fortunée du système solaire : elle est en effet la seule à posséder autant d’eau sur sa surface et dans son atmosphère. On la surnomme même la planète bleue depuis qu’elle est ainsi apparue aux premiers astronautes qui ont pu l’observer à distance.
L’eau est très abondante sur notre planète. Elle est même probablement l’une des ressources les plus abondantes de la Terre. Mais elle est très inégalement répartie sur la surface du globe et seule une part limitée de toute cette eau est réellement directement disponible pour notre consommation.

Il est important de bien s’hydrater !
Il est recommandé d’absorber 2,5 litres d’eau par jour : 1,5 litre sous forme de boissons et 1 litre par l’apport des aliments solides.

Nos besoins en eau augmentent :
• quand il fait chaud et que nous transpirons beaucoup
• quand nous faisons du sport
• quand nous avons de la fièvre
• quand nous allons uriner

Eau et corps humain
Les besoins en eau du corps humain varient en fonction de l’âge, du poids, des efforts physiques, de la température, du stress…

Pourcentage d’eau dans notre corps :
• Adulte : 60 %
• Nourrisson : 75 %
• Enfant (+/- 5 ans) : 70 %
• Personne âgée : 55 %

Tout organisme vivant a besoin d’eau pour vivre car l’eau est une composante essentielle de son corps. L’eau facilite la circulation du sang, la respiration ; elle transporte les nutriments, les vitamines et minéraux nécessaires au fonctionnement des cellules. Elle assure l’élimination des déchets, le drainage des reins, des poumons, de la peau, de l’appareil digestif…
L’eau est ensuite éliminée à plusieurs niveaux : par les urines, la respiration, la transpiration.
www.aquawal.be/fr/source-de-vie

Les personnes âgées ont besoin d’un minimum de 1,7 l/j dont au moins 1.2 en eau de boisson. En somme il faut boire plus d’un litre d’eau par jour sous forme d’eau, de thé, de café, de soupe, etc…. et compléter cet apport avec des aliments qui en contiennent (légumes, fruits…). L’eau du robinet permet d’apporter des minéraux et des oligo-éléments indispensables. Ainsi, le calcium contenu dans un litre d’eau du robinet peut couvrir jusqu’à 20 % de la dose quotidienne nécessaire chez l’Homme.

Le Développement durable…. on en parle

jeudi, avril 16th, 2009

eco.jpgPourquoi le développement durable ?
La situation actuelle n’est pas durable sur les plans environnementaux, économiques et sociaux.
Quelques exemples

• Actuellement, 20% de la population mondiale consomme 80% des ressources planétaires non renouvelables.
• Les énergies fossiles (pétrole, gaz…) s’amenuisent rapidement, l’eau se raréfie, les forêts disparaissent peu à peu, les ressources marines diminuent.
• De plus en plus de pays connaissent la pénurie d’eau, de nourriture et de matières premières. Et partout, la pauvreté augmente.
• Si l’on continue à vivre de la même manière, il faudra des ressources équivalentes à celles de deux planètes Terre pour subvenir à nos besoins en 2050…

Ce constat est aujourd’hui largement partagé au niveau mondial. Cette prise de conscience émerge depuis les années 1970.
En 1971, face à la surexploitation des ressources naturelles liée à la croissance économique et démographique, le Club de Rome exhorte à la croissance zéro.
En 1972, à Stockholm, la Conférence des Nations Unies sur l’environnement humain fait émerger la notion d’éco-développement : il est nécessaire et possible d’intégrer l’équité sociale et la prudence écologique dans les modèles de développement économique du Nord et du Sud.
En 1987, le terme de « sustainable development », traduit en français par «développement durable », est officiellement défini dans le rapport Brundtland « Notre avenir à tous » :
« Développement qui répond aux besoins du présent, y compris à ceux des plus démunis, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. »
Le développement durable repose sur un équilibre entre le développement économique, la protection de l’environnement et l’équité sociale.
Les enjeux sont globaux, les réponses sont locales. Chacun d’entre nous, à son niveau, peut jouer un rôle : il n’y a pas de « petites » actions !
La multiplication des actions concrètes de l’ensemble des citoyens, des entreprises, des collectivités et des Etats permettra d’avancer et de mesurer des progrès effectifs.

http://www.angersloiremetropole.fr/projets_et_competences/developpement_durable