Archive for janvier, 2010

LES GELS DESINFECTANTS

mardi, janvier 19th, 2010

Attention à leur composition

L’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) recommande de n’utiliser que les gels hydro-alcooliques affichant la norme NF EN 14476, ou, à défaut, ceux composés d’alcool éthylique (ou éthanol), propylique (propane-1-ol ou n-propanol) ou isopropanol), avec une concentration de 60% ou 70% (volume), ou comprise entre 520 et 630 mg/g. Ces informations doivent apparaître sur l’étiquette.

Lavage des mains
Le lavage des mains joue un rôle clé dans l’hygiène, puisque c’est par les mains que se propage la majeure partie des maladies infectieuses. En situation de pandémie, le lavage régulier des mains constitue un geste essentiel de protection. Il vaut mieux éviter de serrer les mains.

Quand se laver les mains ?
Il faut se laver les mains à l’eau et au savon ou, à défaut, se les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique le plus souvent possible et notamment à certains moments essentiels :
Avant de préparer les repas et après avoir cuisiné ;
Avant de manger ;
Avant de nourrir les enfants ;
Après s’être mouché, avoir toussé ou éternué ou craché ;
Chaque fois qu’on rentre au domicile ;
Après avoir utilisé les transports collectifs ;
Après avoir rendu visite à une personne malade ou avoir eu un contact proche avec le matériel qu’elle utilise ou ses effets personnels ;
Avant de mettre ou d’enlever ses verres de contact.

Symptômes (Source : Ministère chargé de la Santé)
Les symptômes de la grippe pandémique ressembleront probablement à ceux de la grippe saisonnière :

Fièvre à 38°C ou plus ;
Maux de tête ;
Courbatures ;
Fatigue ;
Toux ;
Gêne respiratoire.
Rappel des recommandations :

Lavage des mains plusieurs fois par jour
Utiliser les mouchoirs en papier
Aérer les lieux deux fois par jour
Eviter les poignées de mains et les bises

N’HESITEZ PAS A APPELER LE MEDECIN EN CAS DE SYMPTOMES

ET LE CCAS SI VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE
04.93.01.83.32

LA LECTURE

mardi, janvier 19th, 2010

lecture1.jpghttp://hyperbolederivations.centerblog.net

Dans les environs de 3500 ans av. J-C, l’écriture fut inventée. À partir de ce moment commence la véritable histoire humaine intelligible, la véritable domination envers les autres animaux. Tout cela simplement à cause de quelques caractères. Au fur et à mesure que les inventions se multipliaient, l’écriture se raffinait de plus en plus pour finalement aboutir à la forme que nous lui connaissons maintenant. Elle demeure encore aujourd’hui en constante évolution (évolution plutôt lente, mais n’est-ce pas ainsi pour l’évolution de toute chose complexe ?
De l’écriture naît la nécessité de la décoder, soit la lecture.

Par le passé, il n’y avait que les érudits, les nobles, les riches qui pouvaient se permettre d’apprendre à lire. Combien de génies potentiels sont restés dans l’ombre sans pouvoir se développer ?
Lire et écrire étaient symboles de culture, de puissance, d’argent, de la domination des uns sur les autres.

De nos jours, l’écriture est présente à peu près partout ; il devient quasiment impossible de fonctionner sans pouvoir lire, que ce soit pour consulter un horaire d’autobus, de lire son courrier, d’aller aux guichets automatiques des banques, de lire les modes d’emplois des divers appareils appartenant à notre quotidien, etc, etc.

C’est en voulant l’égalité et l’éducation pour tous que la maîtrise des mots est devenue quasi-universelle.
Attardons-nous quelques instants sur le rôle que peut jouer la lecture au cours d’une vie. Lire et écrire font parti des premières choses que l’on apprend à l’école ; se sont des bases qu’il importe d’acquérir au plus tôt, le début de l’éducation et de la culture. Même avant l’entrée à l’école, les enfants se font lire des contes et des histoires avant de s’endormir. Les mots ont cet étrange pouvoir de modifier les émotions humaines, d’endormir, de soulever de la colère, de provoquer tristesse et larmes, de faire rire, bref d’avoir un effet particulier.

La lecture procure et a à la fois un certain pouvoir ; elle influence nos perceptions, nos idées, nos opinions, nos sentiments et en maîtrisant le pouvoir charmant des mots, il est possible de provoquer ces effets sur les autres. La force d’évocation des mots nous permet de devenir tous les personnages à la fois de sentir les joies et peines de l’un et l’autre et ainsi nous délivre de nos propres douleurs et permet de mieux y être confronté par la suite. Tel une douce berceuse, tel une vague sur la mer, les plus belles œuvres savent nous transporter doucement, lentement avec un confort sans égal dans des univers magiques, passés, présents, à venir, au cœur de l’histoire, de différentes sociétés ou en plein centre de l’imaginaire…

Huit trucs pour booster votre mémoire

mardi, janvier 19th, 2010

Un article de doctissimo,

Vous oubliez sans cesse les noms des personnes de votre quotidien, de votre entourage, vous cherchez tout le temps vos clés ou vos lunettes ? Pas de doute, votre mémoire flanche ! voici huit conseils pour vous secouer les méninges !

La mémoire ne s’use que si l’on ne s’en sert pas ! Il est donc important de la faire travailler et de connaître ses ennemis. Les conseils suivants peuvent vous aider à améliorer vos capacités à vous souvenir :

Jouez au scrabble, à la belote, aux dames, aux échecs, au bridge ou à tout autre jeu de logique ou de stratégie. Si vous ne trouvez pas de partenaire, rabattez-vous vers les magazines, et les mots croisés.

Pour entretenir votre mémoire, il faut certes la faire travailler, mais il est inutile d’apprendre des choses qui ne vous servent à rien. Mieux vaut essayer avec des évènements de la vie de tous les jours. Apprenez par coeur les numéros de téléphone que vous utilisez au lieu de consulter votre calepin. Essayez aussi de mémoriser la liste des courses avant de partir au supermarché par exemple.

Le cerveau profite de la nuit pour trier et classer les souvenirs de la journée. C’est lors des phases de sommeil paradoxal que les neurones organisent les informations reçues dans la journée. Si vous manquez une de ces deux ou trois phases nocturnes, la consolidation de vos souvenirs est très perturbée.

Une nourriture saine et équilibrée joue un rôle important dans l’alimentation du cerveau, lui apportant tous les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement. Inutile d’insister sur le poisson : contrairement à une croyance très répandue, l’effet bénéfique du phosphore sur la mémoire n’a pas été prouvé.

L’alcool à haute dose peut entraîner au bout de quelques années des lésions irréversibles des neurones. Chez les grands alcooliques, on a mis en évidence des altérations de la mémoire à long terme dues à des lésions cérébrales.

Si vous en avez le temps et l’envie, vous pouvez essayer de devenir ornithologue, astronome ou mycologue amateur. S’entraîner à reconnaître les oiseaux, les constellations ou les champignons, rien de tel pour entretenir sa mémoire… et épater ses amis !

« Mais où est donc Ornicar ? », « Napoléon mangea allègrement six poissons sans claquer d’argent », « Cerbère gémit en enfer »… Qui n’a pas appris l’une de ces phrases qui permettent de mémoriser conjonctions, déclinaisons et autres éléments chimiques ? Et si vous inventiez vos propres phrases mnémotechniques ?

Lire est l’activité cérébrale par excellence. En faisant travailler vos neurones, la lecture entretien et même améliore vos performances. Vous ne savez pas quels bouquins choisir ? Et si vous revisitiez l’histoire de France et du monde ? Replongez-vous dans les grandes fresques, les romans historiques et autres témoignages. En rappelant des souvenirs scolaires enfouis, ces lectures devraient en plus raviver votre mémoire des dates et vous rendre incollable ! Vous n’oublierez plus la date de la bataille de Marignan !

mardi, janvier 19th, 2010

3 PRODUITS LAITIERS PAR JOUR ! ET JUSQU’A 4 POUR LES ENFANTS, LES ADOS ET LES PLUS DE 55 ANS, C’EST-CE DONT VOUS AVEZ BESOIN

Les produits laitiers sont importants à tout âge : quand on est jeune pour bien grandir, et quand on est adulte pour maintenir sa masse osseuse, car ils sont la principale source de Calcium.

Les produits laitiers se classent en 3 catégories :
Le lait : cru, frais, pasteurisé, stérilisé, en poudre……
Les Fromages : si nombreux qu’il y en a pour tous les goûts…
Les yaourts, les fromages blancs et les laits fermentés. Cette catégorie n’inclut pas les desserts, qui sont des produits plus ou moins gras et sucrés.

La Vitamine D est nécessaire à la fixation du calcium
dans les os.

La Vitamine D est principalement produite par la peau,
sous l’action des rayons de soleil Il suffit de 15 à 30 minutes
de balade pour en produire suffisamment.
Pour compléter vos apports, vous pouvez également consommer
Des poissons gras ( saumon, sardine, maquereau…) des œufs ou
Des produits laitiers.

www.produits-laitiers.com
Calcium
Difficile de s’imaginer que l’organisme d’un adulte contient 1 kg de calcium, présent essentiellement dans les os et dans les dents. Cette réserve est constituée dès la naissance et il faut la préserver. Pour cela, il est important que l’alimentation en apporte chaque jour. Pas de meilleures sources que le lait et les produits laitiers !

Sels minéraux et oligo-éléments

Le lait et les produits laitiers ne contiennent pas que du calcium. Ils sont aussi de bonnes sources alimentaires de sels minéraux et oligo-éléments (phosphore, potassium, zinc, iode, sélénium…) indispensables à la construction et au bon fonctionnement de l’organisme.

Protéines
Quand on pense lait ou produits laitiers, on pense calcium. Il ne faut pas oublier qu’ils apportent aussi des protéines, de très bonne qualité, car elles contiennent tous les acides aminés, y compris ceux dits « essentiels ». Les protéines sont les constituants de base des cellules.

Vitamines
Les vitamines sont indispensables à la croissance et au bon fonctionnement de l’organisme. Une alimentation équilibrée en est la meilleure source.
Le lait et les produits laitiers apportent principalement des vitamines du groupe B, de la vitamine A, ainsi que de la vitamine D.

Matières grasses
Contrairement à ce que beaucoup pensent, les matières grasses (ou lipides) sont indispensables à l’organisme. Elles ne doivent donc pas être bannies de notre alimentation. Elles transportent les vitamines A et D, entrent dans la constitution des cellules et interviennent dans de nombreux processus physiologiques.

Lactose
Le lactose est le sucre naturel du lait. Il est présent aussi bien dans le lait de vache, brebis, chèvre que dans le lait de femme… Il donne au lait une saveur légèrement sucrée. Certaines personnes ont des difficultés à le digérer. Sa teneur varie dans les produits laitiers : à vous de choisir.

Si vous n ‘aimez ni le lait, ni les produits laitiers :
Si vous n’aimez pas le goût, intégrez-les directement dans vos préparations : ajoutez par exemple du lait et du fromage râpé dans les gratins de légumes, les quiches et les soupes.
Si vous ne digérez pas le lait, essayez plutôt les yaourts ou le lait sans lactose.
Vous pouvez aussi alterner avec les fromages ou avec des préparations comme le riz ou la semoule au lait, faciles à préparer soi-même et à digérer !