Archive for the ‘Actualit’ Category

INFO GRIPPE H1 N1

mercredi, août 5th, 2009

Voici la fiche de recommandations qui sera donnée par le médecin traitant au patient grippé.
A compter du 23 juillet le dispositif de prise en charge des patients est élargi au secteur des soins de ville. Les établissements de santé prendront en charge les cas sévères et les médecins traitant seront au cœur du dispositif.
Les pharmacies d’officine délivrent aux patients sur prescription médicale exclusivement une boite de masque anti-projections (de type chirurgical) et un traitement antiviral si l’état du patient le nécessite (existence d’un facteur de risque de complications).
Les masques sont gratuits et le traitement pris en charge par l’assurance maladie.

La Lutte contre la maltraitance

jeudi, juin 11th, 2009

Vous êtes un SENIOR, vous méritez le plus grand RESPECT et les MEILLEURS SOINS,
cela s’appelle la BIENTRAITANCE.
ÊTRE BIEN TRAITÉ, C’EST CONCRET ET CELA S’APPUIE SUR :
• la citoyenneté,
• la dignité,
• l’intimité,
• le respect mutuel, le refus de la maltraitance.

L’abus de faiblesse est un délit sur le plan pénal. La loi protège les personnes vulnérables du fait de leur âge.

ALMAZUR assure l’écoute, l’information, le conseil, l’orientation et la prévention de la maltraitance des personnes âgées.
C’est une des antennes d’ALMA France, dont les objectifs sont multiples :

• écouter les plaignants, mais aussi faire un suivi des appels, effectuer des demandes d’aides et de conseils auprès de professionnels des domaines social, juridique, judiciaire

• faire prendre conscience de l’éventualité et/ou de la réalité de maltraitances de plusieurs types sur les personnes âgées :
• violences physiques, psychologiques et morales, financières et matérielles,
• négligences actives (ligotage, suppression de liberté…) ou passives (oubli),
• maltraitance civique (privation et/ou violation des droits).

POINT infos
ALMAZUR – L’association est à votre écoute les :
mardis et vendredis de 9h à 11h30
Téléphone : 04 93 68 58 09

La Maladie d’Alzheimer

lundi, mai 4th, 2009

La maladie d’Alzheimer est la plus fréquente des maladies neuro-dégénératives. Selon les études, elle serait en cause dans 70 % des troubles chez les personnes âgées de plus de 65 ans, et dans 50 % des cas chez les malades jeunes.
Elle se caractérise par un début progressif et un déclin intellectuel continu dont l’évolution dans le temps n’est pas aisément prévisible (en moyenne, 8 à 10 ans).
Les symptômes en sont :
• Les troubles de la mémoire : la capacité à enregistrer de nouvelles informations récentes est touchée en premier lieu. Peu à peu, la personne sera aussi en difficulté pour se rappeler les informations apprises antérieurement.
• Les troubles du langage : ils commencent par des manques du mot et par un appauvrissement du vocabulaire. La capacité à écrire peut être perturbée précocement alors que la capacité de lecture à haute voix est souvent conservée longtemps.
• Les troubles des gestes : progressivement la capacité à réaliser certains gestes est
modifiée alors que les fonctions motrices sont intactes.
• Les troubles de la reconnaissance : il y a impossibilité à faire le lien entre ce qui est perçu, par la vue, le toucher, l’audition, ou l’olfaction et tous les objets ou les personnes que l’on avait appris à connaître, et à utiliser.
• Les troubles des fonctions exécutives se traduisent par une difficulté à faire des projets, s’organiser,
se repérer dans le temps et avoir une pensée abstraite.

***** Opération Alzheimer*****opération Alzheimer*****opération Alzheimer*****

Du 29 Mai au 5 Juin prochain, les Lions Club, Nice Saleya, Nice Imperial, Nice 2000, Léo club et le Centre Communal d’Action Sociale de Villefranche-sur-Mer organisent une semaine au profit de la recherche sur la maladie d’Alzheimer.

-exposition de peintures et sculptures à la Chapelle Ste Elisabeth, vieille ville
-Concours de photographies « nous aimons nos ainés, sachons les regarder »
– un vide-grenier le 31 Mai sur le jardin de la Darse
Pièce de théâtre à l’auditorium, le mardi 2 Juin vers 19h à l’auditorium de la Citadelle
– conférence sur le thème de « maladie d’Alzheimer, que faire », le 3 juin à 19 à l’auditorium
– soirée de Gala, en clôture de la semaine, le 5 Juin 2009 . Diner spectacle sur le théme « autant en emporte le vent ».
Pour toute information : CCAS 04 93 01 83 32

Anticipez la chaleur, pensez climatisation…

jeudi, avril 16th, 2009

clim.jpgParticulier, propriétaire ou locataire, imposable ou non, équipez votre résidence principale avec un système de climatisation et bénéficiez d’un crédit d’impôt de 50% sur la valeur TTC du groupe extérieur de votre système. Et cela que vos logements soit neuf ou anciens !

Outre les critères « matériels », le crédit d’impôt n’est valable que si vous équipez au minimum toutes les pièces de vie de votre résidence principale. Pas de crédit d’impôt pour les résidences secondaires.
• Il est entendu par « Pièces de vie », toutes les pièces de jour (salon, salle à manger, bureau,…) et de nuit (chambres,…) que votre famille occupe au quotidien.
• Les salles de bain, cuisines, toilettes, débarras, buanderie, dressing ou autres pièces annexes ne sont pas considérées comme des pièces de vie.
Vous n’êtes pas obligés de les équiper pour bénéficier du crédit d’impôt.

Ce crédit d’impôt est maintenant calculé sur base du prix TTC du Groupe extérieur de votre système (hors unités intérieures, hors fournitures, hors forfait installation).
Vous pouvez donc bénéficier d’un crédit d’impôt d’un montant correspondant à 50% de la valeur TTC du (des) groupe(s) extérieur(s) de votre (vos) système(s) de climatisation.
La facture établie par l’entreprise choisie servira de justificatif auprès de l’administration fiscale.

Modalités d’application du Crédit d’impôt
Vous êtes imposable et le montant du crédit d’impôt n’excède pas le montant de votre impôt dû.
Le montant du crédit d’impôt sera déduit de votre imposition.
Cas Particuliers du remboursement du crédit d’impôt :
• 1- Si le crédit excède l’impôt dû, l’excédent vous est restitué.
• 2- Si vous n’êtes pas imposable, le Trésor Public vous fait un chèque du montant du crédit d’impôt.
Plafond des dépenses :
Le plafond des dépenses d’équipements est toutefois limité à :
• 8.000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée,
• 16.000 € pour un couple marié ou pacsé (soumis à une imposition commune),
• majoré de 400 € par personne à charge (majoration divisée par deux pour les enfants vivant en résidence alternée).

Le Développement durable…. on en parle

jeudi, avril 16th, 2009

eco.jpgPourquoi le développement durable ?
La situation actuelle n’est pas durable sur les plans environnementaux, économiques et sociaux.
Quelques exemples

• Actuellement, 20% de la population mondiale consomme 80% des ressources planétaires non renouvelables.
• Les énergies fossiles (pétrole, gaz…) s’amenuisent rapidement, l’eau se raréfie, les forêts disparaissent peu à peu, les ressources marines diminuent.
• De plus en plus de pays connaissent la pénurie d’eau, de nourriture et de matières premières. Et partout, la pauvreté augmente.
• Si l’on continue à vivre de la même manière, il faudra des ressources équivalentes à celles de deux planètes Terre pour subvenir à nos besoins en 2050…

Ce constat est aujourd’hui largement partagé au niveau mondial. Cette prise de conscience émerge depuis les années 1970.
En 1971, face à la surexploitation des ressources naturelles liée à la croissance économique et démographique, le Club de Rome exhorte à la croissance zéro.
En 1972, à Stockholm, la Conférence des Nations Unies sur l’environnement humain fait émerger la notion d’éco-développement : il est nécessaire et possible d’intégrer l’équité sociale et la prudence écologique dans les modèles de développement économique du Nord et du Sud.
En 1987, le terme de « sustainable development », traduit en français par «développement durable », est officiellement défini dans le rapport Brundtland « Notre avenir à tous » :
« Développement qui répond aux besoins du présent, y compris à ceux des plus démunis, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. »
Le développement durable repose sur un équilibre entre le développement économique, la protection de l’environnement et l’équité sociale.
Les enjeux sont globaux, les réponses sont locales. Chacun d’entre nous, à son niveau, peut jouer un rôle : il n’y a pas de « petites » actions !
La multiplication des actions concrètes de l’ensemble des citoyens, des entreprises, des collectivités et des Etats permettra d’avancer et de mesurer des progrès effectifs.

http://www.angersloiremetropole.fr/projets_et_competences/developpement_durable

Une heure pour la planète, l’ « Earth Hour 2009 » approche

jeudi, mars 19th, 2009

(suite…)

Retraite de réversion : Nouvelle condition d’âge

lundi, mars 16th, 2009

A partir du 1er janvier 2009, la condition d’âge pour les retraites de réversion est fixée à 55 ans.
Les personnes qui ne remplissent pas la condition d’âge peuvent demander l’allocation veuvage jusqu’au 31 décembre 2010.
Le droit à une retraite de réversion à 51 ans est conservé, si l’assuré est décédé avant le 1er janvier 2009 ou disparu avant le 1er janvier 2008.
le plafond de ressource trimestriel de la retraite de reversion est de 4529.30 euros (soit 1509.73 euros par mois) ; elle atteint 7246.72 euros par trimestre pour un ménage.

info www.legislation.cnav.fr

Trois gestes simples pour préserver la planète….

jeudi, mars 5th, 2009

1 — 1°C de moins chez soi, c’est 7% de consommation en moins. Je module donc le chauffage en fonction des pièces de la maison !
Pour ma santé, mon portefeuille et l’environnement, 19°C dans les pièces à vivre et 16°C la nuit dans les chambres sont largement suffisants.

2 — J’utilise des ampoules basse consommation qui utilisent 4 à 5 fois moins d’électricité que les lampes à incandescence traditionnelles et qui durent en moyenne 6 fois plus longtemps.
Le saviez-vous ? D’après les constructeurs européens d’ampoules, si toutes les ampoules à incandescence étaient remplacées par des ampoules « basse consommation », l’Europe pourrait se passer de 27 centrales énergétiques.

3 — Je ne me fais plus piéger par le mode « veille » de mes appareils électriques (TV, ordinateurs…) !
En les éteignant complètement, j’économise jusqu’à 10% sur ma facture d’électricité. Non seulement j’économise de l’argent et je réduis mes émissions de gaz à effet de serre, mais je prolonge aussi la durée de vie de mes appareils.

http://www.ecologie.gouv.fr/J-economise-l-energie

La Fête des Citrons – Menton jusqu’au 4 Mars 2009

jeudi, février 19th, 2009

Histoire de la Fête du Citron de Menton
Du 13 Février au 4 Mars 2009

Au début du siècle, Menton crée l’événement dans la pure tradition des festivals. Dès les années trente, la ville joue l’originalité : les agrumes entrent en scène…

Un défilé pour animer la ville
En 1895, des hôteliers proposent à la municipalité de créer un défilé pour animer la ville en hiver. Dès 1896, la parade de Menton séduit les habitants comme les riches hivernants. A l’époque, il est de bon ton de venir passer les mois d’hiver sous le climat clément de la Côte d’Azur. Rois, princes et artistes fréquentent les palaces mentonnais ou se font construire de splendides villas. La parade de 1882 reste dans la mémoire : la Reine Victoria y assiste, et il se termine par un grandiose feu d’artifice sur la baie de Garavan.

La tradition des “Moucouleti”
Le soir de la deuxième animation qui évolue – appelé “corso” -, les Mentonnais se livraient au divertissement traditionnel des “Moucouleti” ou “Moccoletti”, petites bougies que chacun tenait à la main. Le jeu consistait à garder la sienne allumée, mais à souffler celle du voisin ou de la voisine ! Un jeu prétexte à des rencontres amoureuses, comme le raconte Pierre Masséna “Il s’agissait de tenter avec beaucoup de dextérité pour le jeune homme d’éteindre la bougie de la jeune femme, tenant, elle, au-dessus de sa tête, son calumet allumé. Quand le jeune homme avait réussi cet exploit, il pouvait rallumer la mèche noircie et recevoir un baiser en remerciement.”

Le citron entre dans la danse
En 1929, Menton est encore le premier producteur de citron du continent. Un hôtelier a l’idée d’organiser une exposition de fleurs et d’agrumes dans les jardins de l’Hôtel Riviera. Le succès est tel que l’année suivante, la fête descend dans la rue : des chariots d’arbustes plantés d’oranges et de citrons évoluent avec de charmantes Mentonnaises. La municipalité, désireuse de développer le tourisme, cherche à donner au défilé une couleur typiquement locale
la Fête du Citron naît en 1934.

Deux ans plus tard, est lancée la première exposition d’agrumes et de fleurs dans les jardins Biovès. François Ferrié est chargé de concevoir les dessins des chars en citrons et en oranges et des motifs dans les jardins. Une réussite, qui se confirmera d’année en année.

www.feteducitron.com et Office de Tourisme de Menton

Semaine de l’Ergotherapie

mardi, février 10th, 2009

ergo1.gif

ACCEDER AU SITE